David Gareji

MONUMENTS NATURELS DE GEORGIE

Le monument naturel est une zone d’importance nationale relativement petite, représentée par des écosystèmes aux caractéristiques rares, uniques et hautement esthétiques, des formations géographiques et hydrologiques spécifiques et des échantillons individuels de plantes ou de fossiles d’organismes vivants. Un monument naturel peut être une grotte, une vallée, des deltas fluviaux, des bosquets de bois, etc.

 

Lac minéral d’Abano

Monument naturel du lac minéral d’Abano. (Municipalité de StéphanTsminda(Kazbégui), gorge de Trousso, à l’est du village d’Abano, 2 127  mètres au-dessus du niveau de la mer). Le lac minéral d’Abano est un petit lac créé par le courant ascendant rempli de dioxyde de carbone qui coule à la surface à partir de roches carbonatées de la période du Jurassique supérieur. Le lac « bout » bruyamment à cause des bulles de dioxyde de carbone. Le débit du flux est de 2,5 litres par 24 heures. La superficie totale du lac est de 0,04 ha. L’extraction de gaz par temps moins venteux provoque l’accumulation de dioxyde de carbone dans les couches inférieures. Les petits animaux étouffent lorsqu’ils s’approchent du lac, c’est pourquoi vous pouvez rencontrer des animaux morts, tels que : des souris, des lézards, des grenouilles et certains oiseaux.

 

Forêt inondable d’Alazani

Monument naturel de la forêt inondable d’Alazani. (Municipalité de Dédoplistskaro, au sud-est du village de Pirosmani, vallée de la rivière Alazani, à une altitude de 165 à 190 m au-dessus du niveau de la mer). Le monument naturel se présente sous la forme d’une plaine inondable forestière naturelle, située sur une superficie de 204,4 hectares. Les noyers vivaces, les frênes, les chênes et les ormes y sont en abondance, ainsi que les buissons caractéristiques de cette forêt. La plaine inondable a la forme d’une péninsule. La largeur de la baie ne dépasse pas 30-40 m.La particularité de ce territoire est qu’en termes de flore et de faune, la plaine inondable d’Alazani n’a pas d’analogues parmi d’autres forêts: seulement ici, en Géorgie, les forêts de plaine inondable avec des plantes grimpantes ont été préservé dans lequel pousse le noyer sauvage.

 

Artsivis Khéoba (Gorge de l’Aigle)

Monument naturel Artsivis Khéoba (Gorge de l’Aigle) (Municipalité de Dédoplistskaro, au nord de la ville de Dédoplistskaro – 0,5 km, 762 mètres au-dessus du niveau de la mer). Le monument naturel des gorges d’Artsivi (Aigle) représente un complexe unique composé de deux sites. Le premier est un canyon de roche calcaire, tandis que l’autre est une zone boisée adjacente. C’est une combinaison de falaises calcaires avec une végétation luxuriante. Le canyon au paysage pittoresque abrite plusieurs rapaces (aigle, vautour etc.). Des faisans colchis, des cigognes noires et d’autres oiseaux nichent également dans la gorge. En regardant les falaises suspendues depuis les pentes rocheuses de la gorge, il est possible d’observer des nids d’aigles et d’autres plantes rares, qui ne peuvent être vues nulle part ailleurs en Géorgie.

 

Massif calcaire d’Askhi

Massif calcaire d’Askhi (Municipalités de Tsagéri et de Martvili). L’un des plus spacieux et des plus hauts de la bande calcaire du Caucase. Sa superficie dépasse 400 km2. La surface du massif est nivelée à la manière d’une table et est représentée par diverses formes karstiques. Son plus haut sommet est situé à une altitude de 2520 mètres d’altitude. La hauteur relative des pentes montantes verticalement du massif, atteignant 1 km, crée un paysage extraordinaire. Il existe plus de quatre-vingts dépressions karstiques sur le territoire du massif, dont 42 grottes. La longueur totale des dépressions karstiques est de 4 km et la superficie totale dépasse 24 000 km2. Il existe de nombreux ruisseaux, rivières et lacs souterrains. Dans certaines grottes d’Asha, des sites d’un homme de l’âge de pierre ont été découverts.

 

Colonne rocheuse de Bodorna

Colonne rocheuse de Bodorna (Municipalité de Douchéti, Village Bodorna) Le monument naturel est une colonne rocheuse d’une hauteur de 15 m, développée en conglomérat néogène ou en galets naturellement cimentés, située à 813 m d’altitude. Il est situé sur la rive droite de la rivière Aragvi, sur les pentes exposées à l’est. Le diamètre de la base de la colonne est de 4 m et il se rétrécit progressivement vers le haut. Une grotte à deux niches est creusée au pied de la colonne. De nombreuses grottes artificielles sont dispersées sur les pentes voisines. Ces grottes ont peut-être eu une importance religieuse ou elles ont été utilisées comme abris.

 

Forêt pétrifiée de Godérdzi

Monument naturel de la forêt pétrifiée de Godérdzi (Municipalités d’Adiguéni et de Khoulo). Le monument naturel représente une maison à la flore et à la faune pétrifiées uniques de l’époque pliocène, qui se trouvent sur trois emplacements du monument naturel, à une altitude de 1 600 à 2 100 m au-dessus du niveau de la mer. La superficie totale du monument est de 365 ha. Dans les couches volcaniques exposées de la période Néogène, il est possible de voir des parties de forêt pétrifiée, qui se compose de grandes quantités de fossiles végétaux du Pliocène supérieur (palmiers, magnolia, laurier, bouleau, charme, hêtre, etc.). Les restes de plantes sont représentés sous forme d’empreintes de feuilles et de tiges semi-fossilisées dans du tuf volcanique gris.

 

Tourbières d’Ispani

Tourbières d’Ispani (Municipalité de Kobouléti, Adjarie). Les tourbières sont inscrites sur la liste des zones humides d’importance internationale. C’est la tourbière la plus intacte au monde de sphaigne (communément appelée mousse de tourbe), sa superficie est de 770 hectares et elle est située à moins de 300 m de la côte maritime. La couche de sphaigne est très épaisse – 25 – 45 cm, la mousse est douce. Avec l’eau, la mousse de tourbe crée un dôme parfaitement lisse sans aucune bosse. Le dôme s’élève de 4 à 5 m au-dessus de son environnement. La tourbière est une source inépuisable d’oxygène et joue un rôle important dans le cycle de production du carbone. En même temps, il contribue à réguler le climat régional et local.

 

Kétérissi Minéral Vaucluse

Monument naturel Kétérissi Minéral Vaucluse (Municipalité de StéphanTsminda(Kazbégui)). Le monument naturel est une accumulation d’eaux minérales puissantes d’aquifères artésiens, se déversant au pied du Grand Caucase, connu sous le nom de narzan vaucluse. Les sources forment un beau ruisseau qui serpente à travers la vallée de Truso et finit par former des cascades dans le village de Kétérissi lui-même. La rivière Térgui (Terek), qui traverse la vallée de Trousso, est alimentée par de nombreux affluents, comme la source souterraine de Kétérissi. Il s’agit d’un complexe d’eaux minérales artésiennes, qui fournissent environ 25 à 30 millions de litres d’eau hydrocarbure calcaire, ce qui correspond à environ 300 à 350 litres d’eau par seconde.

 

Grotte karstique de Krubera

Grotte karstique de Krubera est la grotte la plus profonde connue sur Terre, cachée dans la chaîne de montagnes extrêmement éloignée d’Arabika dans le Caucase occidental en Abkhazie. La grotte est située dans une vallée,  formée par un glacier. Il a été déclaré le plus profond du monde en 2001. En fait, il s’agit d’un système de grottes de 16058 m de long, constitué pour la plupart de profonds puits verticaux reliés par des passages. Il commence haut dans les montagnes, à une altitude de 2256 m.À l’intérieur, il est très étroit par endroits – il peut être pénétré grâce au travail acharné de nombreuses expéditions qui ont élargi certains passages. La grotte de Krubera a été découverte par des spéléologues géorgiens en 1960. L’analyse des stalagmites de la grotte de Krubera indique que ces formations de grottes ont plus de 200 000 ans.

 

Falaise de Sakhizari

Les rochers pittoresques sont situés dans la municipalité de Kazbégui dans la gorge de la rivière Térgui(Terek) près du village de Sioni à une altitude de 3136 mètres d’altitude. Il fait partie de la zone protégée de Kazbégui avec le parc national de Kazbégui et cinq monuments naturels. Le monument naturel sur le rocher de Sakhizari est une structure géologique complexe formée à la suite de fortes pluies qui ont provoqué l’érosion de la montagne volcanique Khabardzhina. Les habitants appellent cet endroit « les ruines des rochers », et autrefois c En temps de guerre, les villageois pouvaient trouver refuge en escaladant les rochers lorsque l’ennemi s’approchait.

 

Volcans de Takhti-Tépha

Volcans de Takhti-Tépha (Municipalité de Dédoplistskaro). Le territoire avec une vingtaine de volcans actifs est divisé en deux zones – anoblie pour les touristes et sauvage. La surface fissurée des couches de boue, les cratères gonflés s’élevant au-dessus du sol et les ruisseaux descendant dans le ravin laissent des impressions indélébiles dans la mémoire. Les boues ont des propriétés curatives. Les volcans Takhti-Tépha sont situés sur le plateau d’Iora, sur une pente parallèle de la chaîne Takhti-Tépha, sur une colline blanche avec un plateau plat. Le plus grand des cratères situés sur cette colline mesure 3,4 m de diamètre. Tous les volcans sont constamment actifs : du gaz en sort constamment, de la boue et de l’huile aux propriétés curatives s’en déversent. La boue qui coule des volcans s’accumule et s’écoule dans la gorge. De l’exposition à des températures élevées, le sol à proximité est couvert de fissures. Ce monument de nature inorganique fait partie de la zone de protection de la nature de Vachlovani.

 

Travertins de Trousso

Monument naturel  » Travertins de Trousso  » (Municipalité de StéphanTsminda(Kazbégui), 2093 mètres au-dessus du niveau de la mer). L’eau claire qui coule recouvre la surface blanche de la pente d’une fine pellicule et crée un magnifique travertin. Les « clairières » en travertin semblent recouvertes d’un dais brodé, une fine pellicule d’eau sur une surface blanche crée des flaques scintillantes. Lorsque vous marchez sur du travertin, les pieds ne se mouillent presque pas, car. les semelles des chaussures reposent contre les dents des cloisons calcaires. Dans la vallée de Trousso, à plusieurs endroits, il y a des accumulations de tels travertins calcaires, formés à partir des sédiments du ruisseau. Il faut une période assez longue pour la formation de travertins à la surface de la terre, de sorte que les travertins sont considérés comme un phénomène naturel particulier.

 

Massif calcaire de Khvamli

Massif calcaire du Khvamli (Municipalités de Tsagéri et de Tskaltoubo). Le massif  ressemble à une pyramide dont les versants sud et ouest sont plus raides que les versants nord et est. Les grottes situées ici sont l’endroit le plus inaccessible de Géorgie. Malgré la petite superficie, il existe de nombreuses formations karstiques sur le massif de Khvamli. Leur nombre atteint 20 et la longueur totale est d’un kilomètre. La grotte Bogai, remarquable par sa taille, contient des stalactites et des stalagmites de glace, que la population locale utilise à des fins médicinales. On peut descendre jusqu’au puits de Takéntéri, profond de 16 mètres, à travers le creux d’un hêtre. On sait que les grottes du massif de Khvamli sont reliées entre elles par des « couloirs ».