De nombreuses nationalités n’ont pas besoin de visa pour les séjours allant jusqu’à 360 jours. Les touristes qui doivent s’en procurer un peuvent le faire à l’arrivée à l’aéroport de Tbilissi, aux frontières terrestres du pays (50 GEL pour un visa à entrée simple de 90 jours), ou encore avant de partir auprès des ambassades et consulats géorgiens. Attention : on ne délivre pas de visa aux voyageurs arrivant par le train ou par bateau.

 

Aéroport international de Tbilissi est le principal aéroport international de la Géorgie. Il est situé à 17 km au sud-est de la capitale Tbilissi. Situé près de Tbilissi, la plupart de ses vols sont vers l’Europe, la Russie et le Moyen-Orient. En 2016, l’aéroport a atteint 2 252 535 passagers, soit une augmentation de 17 % par rapport a l’année dernière.   Un nouveau terminal plus moderne a été construit en 2007. Les lignes internationales ont été multipliées ces dernières années, même si elles restent limitées. Il peut accueillir 2,8 millions de voyageurs par an. Par ailleurs, on peut utiliser l’hélicoptère pour rejoindre certaines régions montagneuses reculées, comme la Touchétie ou la Svanétie  Pour plus d’informations, veuillez visiter :  http://www.tbilisiairport.com  

Aéroport International de Batoumi  est le troisième aéroport international du pays (avec celui de Tbilissi et de Koutaïssi). Il est situé à 2 km au sud de Batoumi. Il porte le nom de l’ingénieur aéronaute Alexander Kartveli, d’origine géorgienne, formé en France et ayant fait carrière aux États-Unis. Il dessert Batoumi, une ville en Adjarie et troisième ville du pays. l’aéroport  de Batoumi  peut accueillir 600 000 personnes par an.  Il est géré par TAV Airport Holding (qui gère aussi celui de Tbilissi).  Fin 2016, l’aéroport se trouvait dans le top 5 des aéroports européens qui ont eu les meilleures croissances.  Pour plus d’informations, veuillez visiter : http:// www.batumiairport.com

Aéroport international de Koutaïssi est un des trois aéroports internationaux du pays. Il dessert la ville de Koutaïssi et est connecté avec Tbilissi et Batoumi.  Mis en service pendant l’ère soviétique, il fut fermé en novembre 2011 pour des travaux de rénovation avant de rouvrir à nouveau en 2012.  VINCI Airports a été choisi par le gouvernement géorgien pour assurer une prestation de conseil et d’assistance auprès de United Airports of Georgia (UAG) pour la mise en service du nouvel aéroport de Koutaïssi. Cette mission a permis à VINCI Airports de démontrer son expertise et la compétence de ses équipes dans la gestion aéroportuaire, faisant de lui un acteur significatif du secteur, tant en France qu’à l’international.   Pour plus d’informations, veuillez visiter : http:// www. kutaisiairport.ge

 

Travel-By-Car

La Géorgie est stratégiquement localisée comme un pays raccordant l’Europe et l’Asie et la participation active d’organisations internationales dans le travail donne au pays l’occasion de développer et de renforcer son statut d’État de transit. La Géorgie a un réseau autoroutier en cours de développement.

Entrer en Géorgie en voiture est possible depuis la Turquie, l’Arménie, l’Azerbaïdjan et la Russie. Quand les voyageurs se déplacent à travers le continent eurasien en voiture, ils restent souvent sur la route de la soie historique. Les conducteurs pour bouger en Géorgie ont besoin d’un permis de conduire valide, une assurance et un document en certifiant la propriété de la voiture. À l’entrée en Géorgie en voiture, les touristes ne supportent pas de prix supplémentaires, bien que, à la frontière il est nécessaire de remplir les documents pertinents.

La conduite est à droite. La limitation de vitesse est 60 km/h dans les villes. Dans les autres zones, il est de 80 km / h sauf indication contraire. Il existe une politique de tolérance zéro à l’égard de la conduite en état d’ivresse. Il est obligatoire de porter la ceinture de sécurité en Géorgie. Les enfants de moins de 7 ans doivent s’asseoir dans des sièges de sécurité pour enfants.

 

busbud-coachbus1

Il existe des services d’autobus directs pour Tbilissi depuis de la Russie, d’Azerbaïdjan, d’Arménie et de Turquie. Points d’entrée actuellement disponibles :

Russie – Larsi  (Nord de la Géorgie). Distance Tbilissi – 153 km. / 3-4 heures environ de conduite)  Itinéraire suggéré : Larsi-Stéphantsminda-Goudaouri-Tbilissi

Azerbaïdjan – Lagodekhi ( est de la Géorgie). Distance jusquà Tbilissi – 170 km.  Itinéraire suggéré : Bakou  – Tbilissi (600 km / 9 -10 heures de conduite                                                          Pont rouge (sud – est de la Géorgie). Distance jusquà Tbilissi – 70 km. Itinéraire suggéré : Bakou – Yevlakh – Gandja – Kazakh – Roustavi – Tbilissi (550 km / 8-9 heures de conduite)

Arménie – Sadakhlo (Géorgie du sud-est). Distance jusquà Tbilissi – 90 km. Itinéraire suggéré : Erevan – Hrazdan  – Dilijan – Vanadzor – Sadakhlo – Chulavéri – Tbilissi (290 km / app. 6-7 heures de conduite)                                    Bavra (sud de la Géorgie). Distance jusquà Tbilissi – 330 km.  Itinéraire suggéré : Erevan – Gumri – Bavra – Akhalkalaki – Borjomi – Khashuri – Tbilissi (480 km / état des routes conditions entre Bavra et Akhalkalaki)

Turquie –  Sarpi (côte de la Mer Noir de la Géorgie Occidentale). Distance jusquà Tbilissi – 400 km. Itinéraire suggéré : Sarpi (Turquie) – Batumi – Poti – Koutaïssi-Tbilissi (415 km / conduite de 6- 7  h environ).                                           Vale (Sud-ouest de la Georgia). Distance jusquà Tbilissi – 300 km. Itinéraire suggéré :  Vale – Akhaltsikhé – Khashuri – Tbilissi (305 km /   4-5 heures environ de conduite)                                                                         Il y a des bus directs reliant Tbilissi à Htèssalonique et à Athènes , en Grèce, qui ont toutes les deux une communautés d’expatriés géorgiens.

 

travel-by-train Il y a des services de train depuis Bakou en Azerbaidjan  en direction de Tbilisi avec plusieurs arrêt intermédiaire.  De Bakou  chemin de fer de Transcaucasie – train de nuit Il y a des départs quotidiens de Bakou et Tbilissi. Le train #37 quitte la capitale géorgienne à 17h55 pour arriver dans la capitale azerbaïdjanaise le lendemain matin à 7h20. Un deuxième train de nuit (train #38) fait le trajet en partant à 21h10 pour arriver 13h plus tard (10h25am)

Il existe également un servicede train  entre Tbilisi et Erevan en Armenie. Deux trains de nuit effectuent le trajet entre les deux capitales caucasiennes. Le train #372 quitte à 20h20 pour arriver le lendemain matin à 6h 55am alors que le train #371 quitte le quai à 21h30 pour arriver le lendemain à 7h50am.   D’Erevan – Chemin de fer de Transcaucasie. Train de nuit.

La route ferroviaire vers la Fédération de Russie, Tbilissi – Sochi – Moscou est actuellement fermée.

Une nouvelle ligne reliant entre Kars en Turquie et Bakou via Tbilisi devrait être ouverte en 2013. Ceci permet d’établir un lien direct entre Tbilissi à Istanbul et plus loin vers L’Europe  ainsi qu’un accès plus confortable et plus rapide de l’Azerbaïdjan.  Pour plus d’informations, veuillez visiter  : http://www.Railway.ge

 

Cruise ShipLes principaux ports maritimes de la Géorgie sont situés dans les villes de Batoumi et  Poti. Ils assurent des communications internationales avec les ports de la mer Noire.  Port de Batoumi est de type universel – réception et envoi de tous les types de navires au service des passagers à des normes élevées.

Des bateaux rapides effectuent des parcours régulier de voile. Il existe le service de ferry-boats pour les passagers voyageant entre Batoumi-Sochi (Russie) et Batoumi-Ilychevsk (Ukraine). Ferry-boats au port de Poti partent de ports Ukrainiens Ilyichevsk et Odessa.

Il y a aussi des services de bateau entre  Batumi – Istanbul (Turkey) et Poti – Istanbul.   le port géorgien de Soukhoumi est fermé à tous les bateaux de marchandises ou de passagers, sauf ceux qui ont un but humanitaire. Tous les navires se rendant à Soukhoumi doivent subir un contrôle frontalier avec la garde côtière géorgienne dans le port voisin de Poti.
Vous trouverez plus d’informations sur www.potiseaport.com et  www.batumiport.com

 

                                                                              La culture géorgienne et la population

Гостепримство грузии-ის სურათის შედეგიLa Géorgie est un magnifique pay du Caucase qui présente un grand potentiel touristique gràce à son patrimoine historique millénaire et ses paysages très contrastés. le pays des miracles, s’ouvre pour le tourisme moderne tout en conservant son caractère authentique. Au cours des dernières années, le pays a connu une transformation majeure et cela se voit dans la différence entre les générations plus âgées et plus jeunes. En règle générale, les générations plus âgées ne parlent pas anglais et presque tout le monde parle le russe comme langue seconde. Les jeunes générations sont très raisonnables et la plupart d’entre eux connaissent l’anglais. Environ 85% des Géorgiens sont chrétiens et il y a des douzaines de belles églises à Tbilissi. Cependant, il y a aussi des gens de différentes religions qui vivent à Tbilissi, les synagogues et les mosquées peuvent être vus littéralement côte à côte.

 

Coutumes et traditions géorgiennes

დაკავშირებული სურათიLes coutumes d’un pays se forment au cours des nombreuses années et se transmettent de génération en génération. Il y a une coutume que vous devriez vraiment connaître, c’est le concept d’hospitalité qui est partagé par tous les Géorgiens. Le peuple de Géorgie est vraiment très hospitalier, ils ont même un dicton qui va; « Les invités sont des cadeaux de Dieu ». Les Géorgiens sont prompts à faire confiance aux autres et accueillent souvent des étrangers à la maison avec les membres de leur famille en leur offrant  la nourriture et du vin.

 

 

                                                                                      Le comportement en public

Гостепримство грузии-ის სურათის შედეგიPour être honnête, il n’est pas difficile de trouver un langue commun avec le peuple géorgien. Dès qu’ils se connaissent bien ils deviendront plus plus directs dans leurs communications et seront heureux de discuter de nombreux sujets différents. Si vous essayez d’apprendre quelques mots géorgiens ou expressions vous vous sentirez sans aucun doute plus confiants et la population locale vous respectera pour faire un effort pour apprendre leur langue.

Les Géorgiens, comme les autres nationalités, ont des «règles» qui régissent la rencontre des gens en public et ceux-ci sont différents selon que vous rencontrez un homme ou une femme. En général, les hommes se serrent la main et les amis proches s’embrassent pour exprimer leur profond respect l’un pour l’autre. Dans la plupart des cas, les femmes s’embrassent sur les joues, mais si elles se rencontrent pour la toute première fois, elles se contentent généralement de hocher la tête et de serrer la main. Quand les hommes et les femmes se rencontrent, ils se serrent généralement la main et l’homme attend souvent que la femme lui tende la main en premier.

 

le contact visuel

Гостепримство грузии-ის სურათის შედეგიVous pourriez penser que le contact visuel peut être grossier mais, certainement, les Géorgiens ont tendance à se mettre en contact d’œil avec tout le monde. Pendant la conversation, les gens se tiennent souvent très proches les uns des autres. Ils croient que si vous êtes une personne authentique et honnête, le contact visuel est une exigence importante car cela montre que vous ne faites pas semblant. Cela montre aussi votre respect et votre confiance envers la personne à qui vous parlez.

 

 

                                                                                    Le festin géorgien

Гостепримство грузии-ის სურათის შედეგიSi vous ne savez pas encore, on appelle des festins en Géorgie « Soupra ». Pendant des festins, les femmes boivent généralement moins et généralement elles ne fument pas en public mais, bien sûr,, ce n’est pas vrai pour tout le monde. Si vous êtes dans cette situation, vous devriez suivre certaines directives fondamentales. Les toasts sont très importants et chaque Géorgien sait l’ordre auquel ces toasts viennent habituellement. Festins et l’hospitalité sont des piliers centraux de la culture géorgienne, et des banquets traditionnels sont présidées par un animateur, ou Tamada, qui propose de nombreux toasts au long du repas, et assure les flux de vin généreusement.. C’est une activité géorgienne traditionnelle et la tradition a été transmise de génération en génération.

 

Quelques conseils pour donner un cadeau

подарки грузии-ის სურათის შედეგიLes Géorgiens aiment recevoir des cadeaux mais en même temps ils sont très modestes quand il s’agit d’accepter des cadeaux des autres. Assurez-vous de ne pas tomber dans une situation embarrassante et de donner des cadeaux trop coûteux. Une boîte de chocolats ou une bouteille de vin est un cadeau acceptable dans presque toutes les situations. En effet, si votre ami géorgien vous invite chez lui, vous devriez prendre une bonne bouteille de vin. Ils seront très reconnaissants car c’est un signe de respect.

 

                                                                                  Les vetements et la mode

დაკავშირებული სურათიVous pouvez voir les Géorgiens dans les rues vêtus de couleurs sombres. Ils ne sont pas dans le chagrin. Les Géorgiens préfèrent s’habiller de couleurs sombres et portent généralement du noir. Les hommes portent des jeans. S’ils vont à une réunion, ils porteront aussi une veste et une cravate. Leurs chaussures sont toujours nettoyées et entretenues. Les gens vont probablement vous mépriser et vous juger si vos chaussures sont vieilles et sales.

Les femmes essaient de suivre les tendances à la mode et s’habillent en vêtements de marque. Comme chez les hommes, les femmes s’habillent souvent de couleurs sombres. Les femmes aiment être attirantes et attirer l’attention des hommes. Vous verrez rarement une personne négligée dans les rues. Les adultes ont leur propre sens de la mode propre. Ils n’aiment pas imiter les autres. Ils préfèrent créer quelque chose d’unique et vous pouvez facilement deviner ce qu’ils ressentent chaque jour parce qu’ils s’habillent souvent selon leur humeur.

 

N’hésitez pas à demander

დაკავშირებული სურათიL’hospitalité fait partie intégrale de la culture géorgienne. Avec un sourire sur votre visage et le mot magique « gamarjoba » (bonjour), vous pouvez obtenir de l’aide à tout moment. Les Géorgiens aiment les touristes, alors n’ayez pas peur de demander s’il y a quelque chose dont vous avez besoin. Même s’il y a une barrière de la langue, si vous utilisez des gestes et du langage corporel, les gens vont essayer de vous aider ou appeler quelqu’un qui parle couramment votre langue pour vous aider.