Mingrélie (Samegrélo) située entre le Rioni, Tskenitskali et rivières Engouri  a sa propre identité très forte, symbolisée par l’utilisation, de l’Megruli (Migrelien) langue. Historiquement, le territoire de Samegrélo faisait partie de l’antique royaume la Colchide – pays riche où d’après des légendes le lait et le miel coulaient dans les fontaines des palais.

1

Jour 1. Arrivée à Tbilissi.

Rencontre à l’aéroport. Transfert à l’hôtel. Nuit à Tbilissi.

2

Jour 2. Tbilissi – Nokalakévi – Fortesse de Chkhéphi – Monastére de Téklati – Fortesse de Abédati - Martvili

Petit déjeuner. Notre route prend ensuite la direction du Région de Mingrélie.  Complexe de Nokalakévi se trouve au bord du fleuve Tekhura avait toujours une position stratégique et était une des principale forteresse de Lazika pour les Sasanian, Persan et Ibérien. Même si une partie de la forteresse est en ruine on devine la gloire et l`importance de cette forteresse. La plupart des constructions datent de 4-6e.s mais on voit vestige datant de 8e s. Avant Jésus Christ. Eglise dédié a 40 martyres trouvant dans la forteresse de Nokhalakhevi, est une basilique du 6e. s et après des plusieurs rénovations est devenue une église a coupole.  La cathédrale de Stratophilos a servi de modèle aux premiers édifices chrétiens d’Archéopolis (Nokalakevi). La reste de Nokalakévi se compose d’une ville basse et une citadelle, ensemble dans une boucle de la rivière Tekhuri où elle émerge d’une gorge dans les montagnes dans la plaine Colchide. La ville est limitrophe inférieur de la rivière au sud et à l’ouest et une pente raide vers le nord.

Le village  Chkhéfi a conservé ancienne forteresse qui a joué un rôle important dans l’histoire de la région. Fortesse de Chkhéphi est d’une belle manière disposée sur hauteurs à l’est de la ville de Senaki. Considéré comme la construction très ancienne. La forteresse en multicouche. La couche principale du château appartient à la période du féodalisme précoce. Parmi la restauration de la période tardive les premières couches se distinguent avec peine .  Pour la forteresse on choisit une telle montagne, d’où comme sur les paumes est visible  la valée de Colchide. L’observation ici pourrait porter sur un vaste territoire, serrure à commande directe se prolonge au pied de la route principale. Pour ce moment, de la forteresse est restée une tour centrale, la tour de l’est fortement démolie et  et la base de l’ouest.  Nous pouvons trouver à l’intérieur de l’épave kvevri qui nous fait penser que la forteresse avait son cave du vin.

Monastère de Téklati a joué un rôle important dans l’histoire de la vie culturelle de la Mingrélie. Il a surmonté la persécution, que subissait l’Eglise orthodoxe géorgienne après la suppression de l’autocéphalie. L’homme de ce temps-là de l’église en Géorgie Occidentale Gabriel Kikodze faisait tout pour que la vie spirituelle dans le couvent se prolonge.  Gabriel a construit le temple, il a également jeté les bases de l’école de chant de l’église. Après la soviétisation des autorités ont organisé dans l’église du monastère de l’agriculture de crèche et le lapin, mais aucun des animaux se reproduiser dans le monastère  ne pouvait pas. Dans les années d’après-guerre, après des requêtes du Patriarche-Catholicos Alexandre  Tsintsadze, église a été retourné au monastère. Malgré des persécutions la vie spirituel  dans le monastère de Téklati se prolongeait.  Après 90 années du siècle dernier a été créé le diocèse de Poti et la région de Senaki y est entrée.  L’évêque  Grigol  Berbitchachvili a mené des travaux de restauration dans le monastère, créé ici un nouveau groupe de religieuses. Le monastère a commencé une nouvelle vie.

L’excursion de la forteresse d’Abédati  le monument de IV s., qui est disposé à la hauteur de 130 m au-dessus du niveau de la mer. village Abédati se trouve environ 6 kilomètres à l’ouest de Martvili.  La forteresse d’Abédati – se rapporte à la période féodale. Elle est liée avec   l’ancien chemin transitaire, les traces de qui on peut voir et aujourd’hui. D’apres de l’historien byzantin Agafya Skolastikosis, . c’est une ancienne ville du 6-ème siècle- Onogourissi.  Il y avait ici « La guerre lazique » (aussi appelée « Grande Guerre d’Egrissi » ou « Guerre colchique » dans l’historiographie de la Géorgie), entre les empires byzantin et sassanide pour le contrôle de la région de la Lazi   (ou Egrissi) correspondant actuellement à l’ouest de la Géorgie. La guerre lazique dura une vingtaine d’années entre 541 et 562.

Départ pour Martvili. Dîner. Temps libre.

 

3

Jour 3. Martvili – Canyon de Martvili – Monastére de Martvili – Salkhino - Martvili

Après le petit déjeuner  excursion au Musée de Martvili. Le musée a 55,064 objets exposés tels que l’évidence archéologique, la chronologie de la première période d’Âge du bronze et de Stone en incluant le travail et les armes, les pierres cérémonielles, la bijouterie et un chiffre de bronze d’un “pasteur”. En plus, il présente la matière numismatique riche comme les pièces d’or du 4ème – les 2èmes siècles BC, Colchis Blanc, une collection de pièce en argent 10ème – les 18èmes siècles, les manuscrits et les chartes du 18ème – les 19èmes siècles, environ 5,000 publications de bibliothèque de 19èmes – les 20èmes siècles, aussi bien que les peintures d’artistes contemporains en incluant “le Samaya” de Lado Gudiashvili, la “Notre Ville de Helen Chardin” et “Moses” selon Robert Sturua. Supplémentairement, le musée a une collection unique de terre de vigne d’angles d’ethnographic et Colchis.

Visit du Canyon de Martvili ou aussi appelé le Canyon de Gochkadili.  Un des endroits stupéfiants en Géorgie. Il figure parmi la liste des dix monuments naturels géorgiens. Pendant des millions  d’années  l’eau a fait dans les roches calcaires une gorge magnifique atteignant une profondeur de 40 mètres au fond de laquelle coule la rivière Abacha.  Sur le territoire de canyon est préservé le grand nombre  de restes calcifiés des animaux préhistoriques et des dinosaures. L’âge de ces conclusions est plus de 75  millions années et et c’est la troisième découverte à grande échelle à travers le monde.. La longueur de canyon est 2400 mètres. Au milieu, il y a une belle cascade de 12 mètres de hauteur. Le canyon de Martvili est intéressant pas seulement avec son pas préhistorique, mais il est tout simplement magnifique et tout est mentionné par celui-ci. Ici, vous pouvez faire un voyage en bateau dans les labyrinthes du canyon et dans certains endroits vous y baigner.

Le monastère de Martvili, le plus important de Mingrélie, date de la fin du Xe siècle ; l’église de la Vierge date du VIIe siècle, mais sa structure actuelle est issue du XIVe. C’est là l’un des sanctuaires les plus importants de Géorgie occidentale, après Guélati. Martvili était la chaire épiscopale de l’Eglise orthodoxe géorgienne jusqu’à la conquête russe. Là étaient également enterrés les monarques mingréliens du Moyen Age. Les fresques des XIVe et XVIIe siècles couvraient autrefois toute l’église ; une partie d’entre elles est conservée ; elles représentent rois, nobles et donateurs aux côtés de l’iconographie traditionnelle. Récemment, les moines ont refait le complexe, asphaltant la route, construisant dépendances, escaliers, rampes, en rénovant même en partie l’église et son esplanade, au détriment de l’authenticité historique.

La résidence d’été de Dadiani dans le village Salkhino est vraiment distinguée. Le palais est situé près de la maison d’Ojaleshi (la variété de raisin de vin) sur la banque du fleuve Tsachkhura, qui se rend célèbre par sa truite parfaite. Le plan du palais, avec son vaisseau de vin de rez-de-chaussée, les postes de chêne et avec élégance ornamented l’arc, justifie complètement le nom du palais Salkhino, qui signifie “de Fête”. L’idée de construire un palais de cette sorte, sur cette tache, pourrait être venue seulement chez un prince tel que Levan Dadiani, qui a passé toute sa vie dans le festin et le chant. Le jardin a été conçu par le créateur italien Zeb Lambert. À la fin du jardin il y a une cave de vin construite au 18ème siècle.

Retour à Martvili. Diner. Temps libre.

4

Jour 4.Martvili – Balda - Chute d'eau Kagou – Cave de Moténa – Chute d'eau Toba – Chute d'eau Onioré - Martvili

Après le petit déjeuner nous allons au village Balda.  Nous commençons à faire la transition vers  chute d’eau de  Kagou. Après le village, nous descendons vers la rivière, nous passons Le monastère de  Balda et nous sortons vers la chute d’eau . Puis selon le sentier de la longueur de 0,5 km on peut parvenir à la cave de Moténa, qui se trouve sur l’échine disposée à l’est de Tabakeli. La grotte est située à une altitude de 570 m au dessus du niveau de la mer est élaborée  dans les couches de calcaire éocène. Sa partie antérieure est démolie et apparaît, comme la gorge ouverte. La cave de Motena se compose de deux grandes chambres reliées par une fente étroite. . La longueur de la première salle de 30 m, la hauteur  24-25 m Longueur totale de la grotte à 75 mètres des dépôts chimiques se trouvent stalactites et stalagmites, cascades de travertin.  Il y a aussi un bâtiment historique, qui a été utilisé au Moyen Age comme une forteresse . Il faut marquer que la visite de la caverne n’est pas liée à quelques difficultés.

Après la visite nous revenons au village Balda, puis nous continuons  vers le canyon se trouvant à la périphérie du village et qui sera examiné avec un pont enjambé à travers du Canyon. Après  nous nous dirigeons vers les chutes d’eau de Toba et Onioré. Ces chutes d’eau représentent en réalité unes des sources les plus considérables de la rivière d’Abacha. A la base de la chute d’eau, l’eau du battement constant de calcaire formé pot profond rempli d’eau émeraude.  Dans un certain temps nous verrons un immense et très belle chute d’eau  de cette vallée – Toba. Son cascade de 234 mètres avec un puissant débit échappe à l’extérieur depuis une grande ouverture (25 x 11 mètres). Vers le caverne de kilomètres de long, par qui la rivière coule sous la terre, ont accès uniquement aux spécialistes, ce qui confirme  encore une fois l’originalité du terrain. La chute d’eau de Toba découle de la cave appelée le nom d’Arsene Okrodzhanashvili. Elle est le monument de la nature de la Géorgie.  À la différence de la caverne de Motena, cette création souterraine de la nature est peu accessible, on peut s’y trouver seulement avec l’aide de l’équipement spécial d’alpinistes. La chute d’eau de Toba est le plus haut en Géorgie. Malheureusement, il est très difficile de voir la chute d’eau entièrement, il est presque impossible, puisque le flux de l’eau, en baissant en bas, se perd dans les bois couvrant les pentes des montagnes.

Après la visite de la caverne et la chute d’eau, nous nous dirigeons selon le sentier vers lequel est situé à une distance de 2 kilomètres au nord-ouest – Chute d’eau d’Onioré découlant de la cave de Toba. Cave et cascade sont un complexe naturel de monuments. Leur beauté font une impression durable sur les visiteurs. La grotte est située à une altitude de 750 m. au-dessus de niveau de la mer et elle est élaborée dans les couches supérieures des pierres calcaires. La caverne dont la hauteur et la largeur de l’entrée est de  5 metres, passe à la salle voûtée, d’où s’écarte tout droit sur le nord-est, sur la distance de 150-160 metres de l’entrée enveloppe vers l’est et s’achève par le siphon. La longueur totale la caverne est  235 metres.   De la caverne découle un puissant flux de l’eau, qui forme sur les surfaces la chute d’eau d’Oniore. La rivière, qui découle de la montagne, dans un certain temps se cache  sous la terre,  et sort  dans 5 km, en créant la chute d’eau d’Oniore. Un puissant flux libéré des chaînes souterraines, tiré hors du trou dans la roche,  avec un bruit tombe au bois magique, où tous les arbres sont couverts des mousses.  Heureusement, c’est les coins encore peu connus du monde gardant la beauté originelle. Ayant dîné, s’étant baigné et s’étant pénétré du magnétisme de ces places, nous nous mettons en route.

Retour à Martvili. Diner. Temps libre.

5

Jour 5. Martvili – Akhouti – Churubumu – luguéla - Gvalachara – Otsindalé - Tsaléndjikha

Départ pour Akhouti.  le village est situé à l’est de la ville Tchkhorotskou, entre les vallées de Zana et Otskarié. Plusieurs églises historiques sonr conservés dans le village: « Dokhoroé », « Legersamé » et « Gogoletis sakatsio » On dispose ici les restes du château de « Salipartio ». Dans le village se sont gardés aussi les monuments de l’architecture nationale.

Le territoire du village de Moukhouri (Tchkhorotskou) est traversé par le canyon de Churubumu riche avec les plus belles cascades de chutes d’eau . La population locale a utilisé la grotte de Shurubumu pour guérir l’asthme et dans les grottes klastokarsts de Kalichoni et Letsourtsoumé  les habitations  d’hominidés primitifs ont été découverts.   Parmi les grottes de massif de Mingaria la grotte de Churubumu  est remarquable. L’entrée de la Grotte Churubumu (“Churubumu” signifie “silencieux” en dialecte de Mingrelian) est bloquée par l’avalanche de pierre. La Grotte est ornée de presque toutes sortes de formes fondues – stalactites et hélictites aussi. Les murs sont décorés de «chutes d’eau en pierre». Le débit d’eau traverse la grotte. La Grotte de Churubumu est un des objets tres intéressants de nature.

Encore une place populaire à Tchkhorotskou est une station balnéaire de Louguéla, qui se trouve aussi non loin. Ici l’air de montagnes saturé de l’ozone, se mélange avec maritime que fait à ses réellement salubre.  Luguela célèbre pour ses eaux de chlorure de calcium qui guérissent les maladies du système squelettique et les articulations, les allergies, la néphrite, stomatite, saignements, etc.  A proximité se trouve une source d’eau qui favorise la guérison des maladies du tractus gastro-intestinal, et la grotte utilisée depuis les temps anciens pour le traitement des maladies du système respiratoire. En continuant, vous pouvez entrer dans la zone alpine des montagnes du Caucase, et profiter de la vue des prairies, des lacs et des cascades.  Nous allons plus loin selon la gorge de Louguela et nous parvenons à la chute d’eau de Gvalachara. Nous nous arrêtons au bois de Natipouri.  Ces sites par ces  beautés  produisent l’impression inoubliable sur les visiteurs.

Otsindalé  est un endroit peuplé à Tchkhorotskou. Il est situé à une altitude de 823 mètres au-dessus du niveau de la mer. Au village de Taia, à quelques kilomètres au sud-est de Moukhouri et à 15 km au nord de Tchkhorotskou. Son église date du  11ème siècle: un disque solaire sur son plafond et la «pierre de phallus» à proximité sont des survivants des rites pré-chrétiens ici.  Le complexe combine une tour construite  8ème siècle. 80 ans, l’église a été restaurée et les artisans ont laissé certaines pierres,  qui sont conservés dans le musée de Tchkhorotsqou. le monastère d’Otsidalé se trouve sur une colline superbement panoramique Avec  en plein vue sur toute la Région de Mingrélie, sur les montagnes de Gourie et la zone de la mer Noire de l’Abkhazie.  Nous restons ici pour voir « le plus beau coucher de soleil dans le monde »

Arrivée à Tsaléndjikha . Diner. Temps libre.

6

Jour 6. Tsaléndjikha -Barrage d'Inguri - Tsaichi - Zugdidi

La cathédrale du Christ Sauveur, située sur les rives de la rivière Tskhenistskali dans la ville géorgienne de Tsalenjikha, se réfère aux anciens bâtiments médiévaux du pays.  La cathédrale avec l’architecture trans-en dôme et trois galeries bordées d’arcades, dont deux ont été converties après dans la chapelle de famille ont été construites dans XII-XIV  siecles,  par la famille Dadiani , qui ont régné dans Samegrelo dans la Géorgie de l’Ouest. Dans la partie du nord-ouest du mur qui entoure l’église, est un clocher de deux étages. Les ruines du palais Dadian sont dans la cour de temple.

Le barrage d’Inguri qui est le plus haut barrage voûte du monde (271,5 m de haut) est fondé sur une géologie fort complexe et difficile. Sa construction a duré plus que 20 ans. C’était en effet une grande réussite technique et représentait pour bien des raisons, une fierté nationale de l’ancienne URSS. Le barrage Inguri se trouve sur le fleuve portant le même nom.  Le fleuve Inguri prend sa source dans les contreforts occidentaux du Caucase et se déverse à la mer Noire.

Tsaichi – La Cathédrale Tsaichi de st. Mari est administrée par le Zougdidi et Tsaishi Eparchy de l’Église Orthodoxe géorgienne. L’église en forme de dôme a été construite dans les 12ème 14ème siècles, mais a été détruite par un tremblement de terre et reconstruite au 17ème siècle. La construction  la plus vieille du complexe d’église est placée  à l’extérieur du mur et du jugement par son intérieur date du 11ème siècle.

Visite  de Palais de Dadiani. Pendant des siècles la région Mingrélie a été gouverne par une famille noble Dadiani. Palais de Dadiani  est un bel exemple de l’architecture royale en Géorgie. Dans le complexe on trouve a part du Palais, un musée, une église et jardin botanique. Il y a des liens familials entre Napoléon Bonaparte et famille Dadiani qui explique la présence de masque mortuaire de Napoléon. La relique du musée – habit porté par la Sainte Vierge. La collection du musée comprend des objets Colchide, comme une tête de 1er siècle très intéressant d’or d’un cerf, de pièces de monnaie, petits morceaux de verre et de la broderie du 11e au 13e siècle, les icônes des monastères Mingrelien, dont l’un appartenait à la mère de la reine Tamar, et des exemples de maisons typiques Mingrélien.

Derrière l’église du palais, ces jardins sont impressionnants de luxuriance subtropicale. Les arbres sont immenses.  Construction d’un jardin de fleurs a été lancé en 1840 par David Dadian gouverneur de Samegrelo. Aujourd’hui le Jardin botanique de Zougdidi est l’un des meilleurs endroits pour étudier les plantes subtropicales apportés à différents moments de l’Asie du Sud-Est, l’Inde, le Japon, la Méditerranée et l’Amérique du Sud

Nuit à Zougdidi. Diner. Temps libre.

7

Jour 7. Zougdidi - Anaklia - Poti - Tbilissi

Anaklia – Une station balnéaire qui se trouve au bord de la Mer noire dans la région Samegrelo. Au XVI siècle, Anaklia était une ville très importante, connu pour son port et du centre des poissonniers. Grace à son climat subtropical, l’architecture modern et beaux paysages chaque été un festival du music électronique a lieu a Anaklia.

Route vers Poti – le port principal de Géorgie au bord de la mer Noire et la rivière Rioni. La ville a été construite comme la forteresse pour la défense de la ville sur la place d’une colonie grecque Fasissi, une destination finale des Argonautes.

Balade dans le parc national de Colkhide. Le lac Paléostomi et la zone qui l’entoure constituent le seul vestige de l’ancien écosystème dit  » de Colchide « , qui fut asséché par les Soviétiques dans les années 1920-1930. Staline créait le parc en même temps qu’il détruisait le reste de l’écosystème ! Il s’agit d’une zone marécageuse, subtropicale et humide datant de l’époque tertiaire, et dont on peut voir des résidus en ligne continue sur tout le continent eurasien.  Cette zone humide possède une biodiversité archaïque et riche, précieux témoignage du tertiaire parvenu jusqu’à nous. Plus d’une trentaine d’espèces de poissons sont présentes dans le lac, et 21 types d’oiseaux migrateurs y viennent d’Europe en hiver.  le physicien grec Hippocrate voyageait dans la zone au IVe siècle avant J.-C ; il y décrivit que les gens habitaient bizarrement sur les marécages, se déplaçaient en bateau et buvaient l’eau de pluie. Il dit aussi étrangement qu’ils étaient si grands et si gros qu’il ne pouvait pas voir leurs visages.

Conduire vers Tbilissi. Diner. temps libre.

8

Jour 8 .Départ.

Petit déjeuner à l’hôtel. Promenade pour l’achat de souvenirs. Transfert à l’aéroport et vol retour.

                                             

                                              Tarif pour une personne $  (US Dollars)

Hébergement         SNGL          DBL        TRPL
Maison d’hôtes          549          459         399
Hôtel  3*          709          559         509
Hotel 3*+          789          619         559
Hôtel  4*          959          779         709

Ce prix comprendTous transports terrestres, transfert de l’aéroport, Hébergement  à Tbilisi ( 2nuit), Martvili (3) Tsaléndjikha (1), Zougdidi (1).  Petit déjeuner à l’hôtel (7), Assurance, Les services de guides locaux.

N’est pas compris dans le prix: Billet d’avion.  Repas  et  Boissons  non mentionnés dans le programme.

Mingrelia
Nokalakevi
Teklati Monastery
Abedati Fortess
Martvili Canyon
Martvili canyon
Martvili monastery
Salkhino
Kagu waterfall
Shurubumu
Lugela
Otsindale
Tsalendjikha Monastery
Enguri dam
Tsaishi Monastery
Dadiani palais
Anaklia
Kolkheti national park

APPRECIER LE CIRCUIT

There are no reviews yet

Leave a Review

Rating