La Géorgie est un pays unique dans beaucoup de respects. Ici, chacun peut trouver quelque chose de leur propre. Après tout, la Géorgie peut offrir beaucoup de sortes d’activités pour tout touriste : les côtes pittoresques la Mer Noire, un nombre énorme de différent balnearies, plus de dix mille monuments d’archéologie, histoire, architecture et art, dont beaucoup sont absolument uniques. Les Géorgiens appellent leur pays Sakartvelo. Et le pays est aussi beau que son nom.

1

Jour 1. Arrivée.

Arrivée  à l’aéroport de Tbilissi. Transfert à l’hôtel. Temps libre. Dîner et nuit à l’hôtel.

2

Jour 2 .Tbilissi – Gori – Uplistsikhé – Koutaïssi

Après le petit déjeuner conduire à Gori. La ville fut fondée par l’un des plus grands rois de Géorgie, David Agmachenebeli ( le Bâtisseur) .La forteresse de Gori domine superbement la ville. Elle possède une architecture typique du Moyen Age tardif en Géorgie, avec ses créneaux arrondis. Une fortification était déjà présente en 65 avant J.-C. à l’époque de Pompée, mais la structure actuelle date du XIe siècle.

En route visiter Samtavissi, une cathédrale orthodoxe géorgienne du 11ème siècle. Le premier monastère à cet endroit a été fondée par Isidore assyrienne missionnaire en 572 et reconstruite plus tard dans le 10e siècle.

Visitez la maison Musée de Joseph Staline à Gori . Le musée d’Etat de Staline a été fondé en 1937 à l’initiative du chef notoire du NKVD (la police politique sous Staline) Lavrenti Beria. A présent, plus de 47.000 pièces y sont exposés. Le musée comprend en outre la maison où naquit, en 1879, le futur dictateur soviétique, son wagon privé qui l’a emmené aux conférences de Téhéran, de Yalta et de Potsdam, ainsi que plusieurs objets personnels du « père des peuples ».

Au fond de la vallée d’Ateni, qui s’enfonce le long de la rivière Tana dans les monts de Trialéti, l’église de Sion est l’occasion d’une magnifique excursion. Tout d’abord, la vallée est l’une des plus belles de Géorgie, et Atenis Sioni constitue un bon prétexte pour l’explorer. La vallée contient aussi les superbes ruines d’une ancienne forteresse, et les villages y sont pittoresques. L’église d’Atenis Sioni, mise en valeur dans ce site sauvage et montagneux, n’en est que plus belle.

Ensuite visite d’ Uplistsikhé , «forteresse du seigneur”, qui est une ancienne ville taillée dans le rocher en Géorgie orientale. Construit sur un haut talus rocheux de gauche Mtkvari, il contient diverses structures datant de la Colombie-Britannique ML 2e à la fin du Moyen Age, et se distingue par la combinaison unique de différents styles de cultures de rock-cut.

Conduire à Koutaïssi. Visite du monastère de Guelati , Nuit à Koutaïssi

3

Jour 3 . Koutaïssi – Sataplia – Zougdidi – Mestia

Après le petit déjeuner découverte Koutaissi. Koutaïssi et son environnement direct détiennent la majorité des attractions de l’Imérétie (Guélati et Motsaméta, à proximité également Nikortsminda en Ratcha). La vieille ville de Koutaïssi, chargée d’histoire, est attrayante. L’endroit est stratégique, à la lisière des collines d’Imérétie, de la chaîne du Grand Caucase Samgourali et de la plaine de Colchide.  Les vieux quartiers de Koutaïssi sont verts, pleins de jardins et d’habitations pittoresques qui serpentent agréablement sur les deux collines.
La cathédrale de Bagrati  (Unesco) est une cathédrale construite au xie siècle. Aujourd’hui en ruines, elle est un chef-d’œuvre de l’architecture médiévale géorgienne.  Située sur la colline Uk’imerioni, elle est construite au début du xie siècle pendant le règne du roi Bagrat III, d’où son nom, signifiant « la cathédrale de Bagrat ». Une inscription sur le mur septentrional révèle que le plancher fut installé en « chronicon 223 », donc 1003 au calendrie julien.

Le monastère de Gélati (Unesco), sans doute l’un des plus beaux exemples de l’architecture géorgienne entreprise par David le Constructeur, qui s’y fit enterrer. Le sanctuaire fut le siège d’une académie religieuse particulièrement rayonnante. L’on y étudiait alors, outre la théologie, l’histoire, la rhétorique et la philosophie. On peut toujours y admirer des fresques datant pour l’essentiel des XVIe et XVIIe siècles ainsi que, dans l’abside de l’église centrale, une magnifique mosaïque du XIIe siècle représentant une Vierge de majesté entourée d’archanges.

Visiter des grottes Sataplia . Sataplia State Reserve est un monument le plus multiforme et très rare. Ici nous rencontrons cinq grottes charrettes qui sont célèbres pour leur beauté, leur taille et à partir de points des scientifiques de vue ont été pris une grande considération. Un de ces Longueur grotte karstique est de 600 m., la beauté de cette caverne est une salle en forme de coupole, située à 100 m.

Départ pour Zougdidi. Visiter Palais de Dadiani . Les représentants de la dynastie Dadiani ont été familiarisés avec l’histoire du monde, la dernière culture de réalisations techniques. Ils ont été étroitement impliqués dans les événements sociaux. Le palais conserve 41 000 objets de musée. La plupart d’entre eux sont des exemples uniques et inestimables de l’art géorgiens et étrangers. En route, nous visitons barrage d’Enguri à la hauteur de 271 mètres (le plus haut barrage de ce type dans le monde). Le barrage fait un réservoir de stockage d’eau dans les gorges pittoresques de Samegrelo et montagnes Svaneti.
Puis un voyage à Svaneti, la région des plus hautes montagnes et des glaciers et des traditions les plus anciennes respectueux.
Dîner et nuit à l’auberge à Mestia

4

Jour 4. Mestia – Ushgouli -Mestia

Après le petit déjeuner départ  vers Ushguli, le village semé d’une trentaine de tours de guets. Il est considéré comme le plus haut village de l’Europe et fait parti du Patrimoine de l’Unesco. Il est situé au pied du mont Shkhara, (5 068 m, le troisième plus haut sommet du Caucase et le plus haut point de la Géorgie. Le sommet se trouve dans la partie centrale de la chaîne du Grand Caucase, au sud-est du mont Elbrouz (la plus haute montagne d’Europe si l’on considère le Caucase à la frontière avec l’Asie).

A Ushguli il est préservé de nombreuses tours et des églises médiévales typiques de l’architecture géorgiens de montagne. On y retrouve les icônes et les œuvres d’art d’email repoussé. visite du musée ethnographique d’Ushguli.
Retour vers Mestia. Dîner. Temps libre

5

Jour5. Mestia -Batoumi

Après le petit déjeuner decouvert Mestia. La » capitale » svane a une allure très pittoresque, avec toutes ses tours défensives et son agréable emplacement à un endroit où la vallée s’élargit. Mestia est en réalité une commune regroupant plusieurs villages à 1 500 m d’altitude. Les principaux villages sont Seti, Lantchvala, Lekhtagui et Laghami. C’est le centre administratif de toute la région. Il est assez affairé ; on trouvera sur la rue principale des commerces et quelques infrastructures.

Visite de musée Ethnographique . On pourra découvrir les superbes icônes médiévales svanes (dont la fameuse icône de Saint-Georges tuant l’empereur Dioclétien, XIe siècle), des évangiles illuminés du IXe au XIIIe siècle, et d’autres reliques du passé, comme les croix d’autel en or et incrustées de joyaux. Les trésors des églises de Svanétie sont recueillis ici en nombre ; de plus, on peut voir les superbes photographies historiques du photographe italien Vittorio Sella, qui retrace la Svanétie des années 1890. Visite Latali et Lenjeri seule nef des basiliques du 8 s. construit par des pierres, sans fioritures, avec l’intérieur richement décoré avec des peintures murales
Départ vers Batoumi. Diner et nuit à Batoumi.

6

Jour 6 . Batoumi

Visite de Batoumi, la plus grande ville de la région d’Adjarie et le port principal de Géorgie. Batoumi se trouve sur la côte de la mer noire et est encadré par la flore exotique des régions subtropicales. Les palmiers, les cyprès, les magnolias, les lauriers-roses, le bambou, les lauriers, le citron et les orangers, le thuya et le buis embaument ici exactement à chaque pas. Batoumi est disposé dans la baie confortable naturelle de la mer noire. Il est mieux d’observer le action romantique du départ des navires du port du quai de Batoumi. Les habitants de Batoumi appellent cette place comme le parc-boulevard Maritime.

Le parc-boulevard Maritime ceint la ville selon sa frontière avec la mer sur 2 km et Batoumi est toujours beaucoup animé. C’est la plus populaire place chez les habitants de Batoumi, ainsi que chez les visiteurs de la capitale. On a établit ici le symbole de la ville – le Dauphin avec le palme. Toute l’année les dauphins s’ébattent près les bords de Batoumi, étant devenu la partie intégrante de l’aspect de la station balnéaire.

La plage urbain se trouve non loin du boulevard. Les plages de Batumi et des alentours sont pierreux, sans sable. Les théâtres, le cinéma, les restaurants et d’autres institutions divertissantes s’installent vers l’est de la plage.

Visite forteresse de Gonio, précédemment connue sous le nom d’Apsarun, se trouve au sud, 12km de Batumi. Elle est en forme rectangulaire avec des portes sur chacun des quatre côtés. Le mur est renforcé avec dix-huit tourelles. La forteresse est mentionnée dans les sources Grec – Romaines (1er siècle). L’empire romain, Byzance, et plus tard les villes – républiques de l’Italie montrent le grand intérêt pour la forteresse. D’après les annales et les données archéologiques historiques, elle est le point d’appuie militaire très important. Son histoire est liée au voyage d’argonautes qui augmente le plus l’intérêt des historiens.

Forteresse de Petra date du 6 s et aujourd’hui elle est en ruines. L’étymologie du mot Petra vient du grec est signifie ,,solide’’. Ville-Forteresse Petra a toujours eu une grande importance grâce a sa position stratégique entre Géorgie, Byzantine, Iran et Arménie. Tout en haut de forteresse il y a des vues magnifique qui s’ouvre sur la Mer. Les ruines de la forteresse  Petra se trouve  dans le village de Tsikhisdziri.

Retour à Batoumi. Diner. Temps libre.

7

Jour 7 .Batoumi – Mtskheta – Tbilissi

Après le petit déjeuner conduire à Mtskheta, une ancienne capitale du royaume géorgien du 3ème siècle avant JC . Ce fut là également que le christianisme fut proclamé religion officielle de la Géorgie en 337. À ce jour, elle demeure encore le siège de l’église orthodoxe et apostolique géorgienne.  Après le VIe siècle de notre ère, lorsque la capitale a été transférée à Tbilissi, Mtskheta a conservé un rôle de premier plan, restant l’un des plus importants centres culturels et spirituels du pays.

Le monastère de Djvari s’élève au sommet d’une montagne rocheuse au confluent de la Koura et de l’Aragvi, faisant face au village de Mtskheta, qui a jadis été la capitale du royaume d’Ibérie.  Le nom de l’édifice signifie littéralement « monastère de la Croix ». À ne pas confondre avec l’autre Monastère de la Croix  géorgien de Jérusalem.

Visite  la cathédrale de Svetitskhoveli (1010-1029),qui était un lieu d’intronisation et d’enterrement des monarques Géorgiens pendant des siècles. La cathédrale est considérée comme un des plus saints endroits de Géorgie parce que c’est ici que la tunique de Jésus Christ est enfouiée. Dans la cathédrale il y a aussi une partie du pilier vivifiant.

Visite du monastère de Samthavro où on voit le mûrier qui pousse, fleurit et porte des fruits toute l’année auprès duquel vivait et priait Ste Nino.  L’église fut construite dans les années 1130 sur la tombe du roi Mirian et de la reine Nana (partie sud-ouest de l’église). L’intérieur austère est impressionnant. Juste à côté, une autre chapelle du IVe siècle, Tsminda Nino (sainte Nino), érigée à l’endroit où Nino aurait prié pour les monarques ibères.
Départ vers Tbilissi. Diner et nuit à Tbilissi.

8

Jour 8.Tbilissi

Petit déjeuner à l’hôtel.Départ pour découvrir la charmante Vieille ville de Tbilissi.

Cette historique capitale fut construite et reconstruite des douzaines de fois et pourtant les rues pavées de sa célèbre vielle ville sont toujours là. Les voyageurs peuvent vagabonder à travers les petites allées longées de superbes balcons et dans les rues serpentantes via d’anciennes églises et petites boutiques qui donnent le sentiment de voyager dans le passé.

L’imposante Cathédrale de la Sainte Trinité est la plus haute église de tout Tbilisi et le symbole de la Nouvelle Géorgie. Son dôme doré s’élève de la colline de Sainte-Ilya et est visible de quasiment partout dans la ville. Le superbe édifice fait partie d’un immense complexe qui inclut un monastère, une école de théologie, un hôtel et neuf chapelles (dont cinq souterraines). Considérée pendant longtemps l’un des plus beaux édifices de la ville, la Cathédrale de la Sainte Trinité fut construite pour coincider avec les 2.000 ans du christianisme et les 1.500 ans de l’indépendance de l’église géorgienne.  Elle mélange plusieurs styles architecturaux du pays.

La célèbre cathédrale de Metekhi est située dans l’un des quartiers les plus historiques de Tbilisi, au sommet d’une superbe falaise où la légende raconte que le saint patron de la ville fut supplicié au VIIIème siècle. Construite au Moyen-Âge, la cathédrale de Metekhi comprend trois absides tournées vers l’est et quatre impressionnants pilliers.  Les voyageurs peuvent découvrir le site et cette église historique avant d’explorer son petit jardin caché et de se rendre vers le pont de Metekhi et le monument emblématique construit en l’honneur du roi Vakhtang Gorgasali.  La meilleure vue pour admirer cette superbe cathédrale se trouve au sommet de la forteresse Narikala.

Puis par téléphérique vous vous rendrez à la forteresse Narikala, les citadins l’appellent ‘‘l’âme et le cœur de la ville’’. Une forteresse construite au VIe siècle sur une colline raide dominant le rivière Koura.Ancienne citadelle perse est l’une des structures les plus reconnaissables dans le panorama de la vieille ville de Tbilisi et offre parmi les plus belles vues sur la ville. Narikala est divisée en deux sections avec l’église Saint-Nicolas, construite dans les années 1990, se trouvant au niveau le plus bas. Le monument Kartlis Deda se trouve également à proximité.

Les bains sulfureux, datés du 17ème siècle, sont des constructions basses en briques rouges, creusées dans la terre et couronnées de coupoles avec à leur sommet une petite ouverture pour éclairer l’intérieur. Ces bains sont le rendez-vous des habitants de Tbilissi qui viennent profiter du bienfait de ces eaux chaudes sulfureuses qui jaillissent entre 35 et 37°C. Lors de son voyage en Géorgie, Alexandre Dumas en a d’ailleurs profité et écrit : “Le sentiment merveilleux de liberté et du bien-être m’a envahi. Toute ma fatigue s’est envolée et je me suis senti assez fort pour monter la montagne

Sioni ou la cathédrale de Sioni au nom de Notre Dame , est un des plus connus monuments dans la vieille partie de la ville. Le début de sa construction se rapporte vers les V – VI siècles, mais la fin se rapporte vers la première moitié de VII siècle. La Cathédrale est appelée en l’honneur de Sion de Jérusalem. La plus grande chose sacrée de la Géorgie se trouve ici , c’est la croix Sacré de Nino, affirmant le christianisme sur la terre géorgienne. La croix est faite de deux ceps et il est entrelacé, selon la légende, par les cheveux personnels de la sacrée.

L’église Anchiskhati – La plus ancienne église en pierre de Sacrée Maria construite au temps de l’héritier de Vakhtang Gorgasali, Dachi Oudjameli au VI siècle s’est gardée dans une la vieille partie de la ville. Le plus beau bâtiment rectangulaire de l’église est construit sous l’influence d’une ancienne architecture palestinienne. Les portes de l’église Anchiskhati sont ornées de la croix traditionnelle géorgienne, qu’a fait la Sacrée Nino.  Le nom actuel l’église a reçu au XVII siècle, quand on a transféré ici une grande icône de la cathédrale Anchi (la Géorgie du sud). L’icône de l’icône du Christ acheiropoiète est un des plus grand choses sacrées de la Géorgie.

Mtatsminda signifie  » montagne sacrée « , car c’est là que saint David aurait prêché au VIe siècle. D’ailleurs, la montagne est parfois appelée mont Mamadaviti,  » du père David « . La montagne est dominée par la silhouette d’un restaurant prestigieux, récemment réhabilité, et de la tour de la télévision. Tout le quartier qui s’étend entre Roustavéli et la colline se nomme Mtatsminda ; c’est un quartier en grande partie du XIXe, charmant, un dédale de petites ruelles ombragées qui montent vers la colline.

l’avenue Roustaveli  est une principale artère de la ville, selon qui coule la vie de la ville.   Centre bouillonnant du pays, l’avenue Roustavéli est le point de rencontre du tout Tbilissi. Les Géorgiens y passent des heures à se promener, bavarder, s’affairer. En Géorgie, c’est l’épicentre de tout événement politique. C’est également là qu’on doit sortir, se montrer. Pour le visiteur, c’est l’endroit rêvé pour voir battre le coeur de la Géorgie et s’y immerger.

Diner. Temps libre

9

Jour 9. Tbilissi – Oudjarma– Shouamta – Ikalto - Alaverdi - Telavi

Après le petit déjeuner conduire vers l’ est de la Géorgie  Kakhétie,  une région vinicole avec de beaux paysages que Dumas appelait “Provence-Jardin de Kakhetie”. Sur la route Tbilissi-Gombori-Telavi, à l’entrée de la partie montagneuse de la vallée de l’Iori, les ruines de la forteresse d’Oudjarma sont un endroit charismatique. Placé à l’entrée du Grand Caucase, ce château fut naguère une résidence importante des rois géorgiens. C’est ici, au IVe siècle, que résida sainte Salomé d’Oudjarma, princesse  ayant épousé le roi d’Ibérie Rev II et qui abandonna le zoroastrisme pour se convertir au christianisme. Il fut détruit par les Arabes au Xsiècle puis reconstruit au XIIe siècle, avant de tomber définitivement en ruine à l’époque des troubles (XIVe-XVe siècles). Outre les ruines très évocatrices, le site est splendide et offre de belles vues sur cette partie sauvage des monts de Gombori.

Excursion au monastère de Chouamta .  Shouamta signifie « entre les montagnes » et porte bien son nom. . Depuis le bas, on arrive d’abord à Akhali Shuamta, le nouveau monastère, fondé plus bas après l’ancien, un couvent toujours en fonctionnement. Il est bien fermé mais si vous sonnez, les nonnes accepteront sans doute de vous faire visiter l’église. Sinon, vous vous contenterez de sa belle silhouette élancée qui dépasse de derrière les murs.   Après ce lieu plein de vie, accéder à Dzvéli Shuamta, le Vieux Shuamta, est une démarche intimiste. Peu fréquentée, en lisière de forêt sur une hauteur qui domine les monts, la petite basilique de pierre apparente est chargée de spiritualité et d’Histoire. Elle est le dernier témoignage de l’époque où Shuamta était un des principaux monastères de Kakhétie. Son architecture est séduisante, simple et limpide à la manière de l’art roman. On dit que l’architecte géorgien qui l’a conçue n’avait jamais vu de plan de basilique, d’où son allure atypique

Gardant une profonde vallée des monts de Gombori, le monastère d’Ikalto est un endroit de paix, entouré de cyprès. C’est ici que se trouvait au Moyen Age l’une des deux plus importantes académies de Géorgie, avec celle de Guélati en Imérétie. Elle fut établie sous le règne de David le Reconstructeur au XIe siècle par le philosophe Arsène Ikaltoéli. Le monastère existe depuis le VIe siècle, quand il fut fondé par Zénon, l’un des 13 pères syriens qui évangélisèrent la Géorgie. Transformée en académie, Ikalto devint un centre majeur de savoir et de sciences. On y enseignait la théologie, la philosophie, la rhétorique, la géographie, la géométrie

Après complexe d’Ikalto nous allons visiter la cathédrale Alaverdi .  C’est incontestablement le monument majeur de la Kakhétie. Saint-Georges-d’Alaverdi est l’une des trois grandes cathédrales géorgiennes du XIe siècle, avec Svétitskhovéli à Mtskhéta et Bagrati à Koutaïssi, l’un des trois piliers symboliques de l’histoire géorgienne.  Pilier oriental de l’orthodoxie, Alaverdi est la plus haute église historique du pays (50 m) – dépassée depuis peu par la cathédrale Saméba à Tbilissi. Elle est située en plein milieu de la plaine de l’Alazani, entourée par le cirque naturel que crée ici le Grand Caucase. La cathédrale d’Alavérdi est présentée à l’insertion sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Visite de la ville Telavi. le chef-lieu de la région Kakhétie . Confortablement installée sur les contreforts du Grand Caucase qui dominent la vallée de l’Alazani, au nord-est de la chaîne de Tsiv-Gombori, elle est superbement située en face des montagnes du Daguestan. Sans être magnifique, c’est une petite ville agréable dotée de charmantes petites ruelles – ses balcons sont réputés. Elle contient un site historique majeur : le palais du roi Irakli II de Kartlie-Kakhétie, avant-dernier roi géorgien qui signa le traité de Guiorguievsk avec la Russie.

Diner et Nuit à Telavi.

10

Jour 10. Telavi –Tsinandali -Bodbé- Sighnaghi – David Gareji – Tbilissi

Après le petit déjeuner   nous allons visiter cave à vin et maison-musée Al. Chavchavadzé à Tsinandali – les bourgs célèbres de vigneron de Kakheti, le centre connu de l’industrie vinicole, où on dispose le domaine homonyme patrimonial des princes Chachvadze. La propriété, à présent la Maison-musée de Chachvadze, où se sont gardés les intérieurs, les meubles et les objets personnels des princes. La Maison-musée est entourée du parc luxueux avec la chapelle, où Alexandre Griboedov avec la princesse Nino Chavchavadze se sont marié. Dans le même parc Alexandre Chavchavadze en 1886 a mis les sous-sols de vin, ayant décidé alors de mettre la production traditionnelle artisanale sur la base industrielle. On fondait ainsi le plus vieux usine de vin en Géorgie. L’usine produit jusqu’ici les sortes rares des vins et il est ouvert pour les touristes. Pour la visite avec la dégustation on ouvre aussi les sous-sols de vin, où se trouvent 16 mille bouteilles de la fin de XIX et du début de XX siècles.

Visite du monastère Bodbé . Ses premières constructions datent de VIII – IXs. et le complexe actuel remonte du XVII s. Son nom est lié à St Nino et elle s’abrite le tombeau de St Nino, évangélisatrice de la Géorgie. Le monastère est un des importants lieux de pèlerinages pour les pratiquants.  L’église est riche en fresques et représente des différentes scènes bibliques. Au XVII s il existait l’école religieuse et la bibliothèque importante de cette époque. Pendant son existence le monastère s’abritait l’école religieux, la bibliothèque, le couvant et même hôpital et puis en entrepôt à l’époque soviétique. Le monastère devient actif dans des années 90 du XXs.

Départ pour la ville d’ Amour Sighnaghi, Sighnaghi – La grande muraille de Signaghi définit en grande partie la beauté de la ville et fait partie de son histoire. Il est le plus long ensemble de la Géorgie (4.5 kilomètres) encré avec élégance dans la structure urbaine de Sighnaghi. Erekle II, roi de Kakheti et de Kartli, a commencé des constructions de la forteresse en 1772. Elle hébergeait non seulement les résidants de Sighnaghi mais aussi la population des villages voisins pendant les invasions.

Ensuite depart à David Garedji Monastère en désert. David Gareji est l’un des monuments les plus importants de la Géorgie. Ce site est caractérisé par une combinaison unique d’architecture historique, sites archéologiques préhistoriques, riches champs paléontologiques et importantes caractéristiques bio-géographiques largement répandu dans le paysage aride et semi-aride du plateau rivière Iori. Les dizaines de monastères rupestres ornées de fresques uniques . Ils portent les principes traditionnels de vie durables et sont considérés comme les chefs-d’œuvre de l’art médiéval géorgien.

Retour à Tbilissi. Diner. Temps libre.

11

Jour 11 . Départ.

Petit déjeuner à l’hôtel. Promenade pour l’achat de souvenirs et photos avant de repartirю Transfert à l’aéroport et vol retour.

 

                                                Tarif pour une personne $  (US Dollars)

 

Hébergement         SNGL          DBL        TRPL
Maison d’hôtes          759          759         559
Hôtel  3*          979          759         699
Hotel 3*+          1119          859         759
Hôtel  4*          1699          1099         979

                                                                       

                                                       

 Ce prix comprend: Tous transports terrestres, transfert de l’aéroport, Hébergement à Tbilisi (4 nuit), Mestia (2). Batoumi (2), Koutaissi (1), Telavi (1). Petit déjeuner à l’hôtel (10),  Assurance, Les services de guides locaux. 

N’est pas compris dans le prix: Tarif aérien. Repas  et  Boissons  non mentionnés dans le programme.

Batumi
Gori fortess
Samtavisi
Uplitsikhe
Bagrati
Gelati
Sataplia
Zugdidi
Svaneti
Mestia-mont-chkhara
Oushguli
Svaneti
Batumi
Batumi
Petra
Mtskheta
Djvari
Sveticxoveli
samtavro
Sameba
Narikala
Sioni
Mtatsminda
Tsinandali Palace
Dzveli Shuamta
Ikalto
Alaverdi
Bodbe
Signagi
David Garedji

APPRECIER LE CIRCUIT

There are no reviews yet

Leave a Review

Rating