Les Géorgiens se désignent comme les Kartveli (des habitants de kartli) du nom de la partie centrale du pays autour de Mtskheta (ancienne capitale) et Tbilissi. Appelé Ibérie dans l’Antiquité,  Kartli fut un royaume géorgien dès le iiie siècle av. J. C.  Ses souverains se convertirent au christianisme en 337 . Ayant perdu sa puissance politique au Moyen Âge .il resta toutefois un centre religieux et culturel géorgien.

1

Jour 1. Arrivée à Tbilissi.

Rencontre à l’aéroport. Transfert à l’hôtel. Nuit à Tbilissi.

2

Jour 2. Tbilissi

Petit déjeuner à l’hôtel.Départ pour découvrir la charmante Vieille ville de Tbilissi.

Cette historique capitale fut construite et reconstruite des douzaines de fois et pourtant les rues pavées de sa célèbre vielle ville sont toujours là. Les voyageurs peuvent vagabonder à travers les petites allées longées de superbes balcons et dans les rues serpentantes via d’anciennes églises et petites boutiques qui donnent le sentiment de voyager dans le passé.

L’imposante Cathédrale de la Sainte Trinité est la plus haute église de tout Tbilisi et le symbole de la Nouvelle Géorgie. Son dôme doré s’élève de la colline de Sainte-Ilya et est visible de quasiment partout dans la ville. Le superbe édifice fait partie d’un immense complexe qui inclut un monastère, une école de théologie, un hôtel et neuf chapelles (dont cinq souterraines). Considérée pendant longtemps l’un des plus beaux édifices de la ville, la Cathédrale de la Sainte Trinité fut construite pour coincider avec les 2.000 ans du christianisme et les 1.500 ans de l’indépendance de l’église géorgienne.  Elle mélange plusieurs styles architecturaux du pays.

La célèbre cathédrale de Metekhi est située dans l’un des quartiers les plus historiques de Tbilisi, au sommet d’une superbe falaise où la légende raconte que le saint patron de la ville fut supplicié au VIIIème siècle. Construite au Moyen-Âge, la cathédrale de Metekhi comprend trois absides tournées vers l’est et quatre impressionnants pilliers.  Les voyageurs peuvent découvrir le site et cette église historique avant d’explorer son petit jardin caché et de se rendre vers le pont de Metekhi et le monument emblématique construit en l’honneur du roi Vakhtang Gorgasali.  La meilleure vue pour admirer cette superbe cathédrale se trouve au sommet de la forteresse Narikala.

Puis par téléphérique vous vous rendrez à la forteresse Narikala, les citadins l’appellent ‘‘l’âme et le cœur de la ville’’. Une forteresse construite au VIe siècle sur une colline raide dominant le rivière Koura.Ancienne citadelle perse est l’une des structures les plus reconnaissables dans le panorama de la vieille ville de Tbilisi et offre parmi les plus belles vues sur la ville. Narikala est divisée en deux sections avec l’église Saint-Nicolas, construite dans les années 1990, se trouvant au niveau le plus bas. Le monument Kartlis Deda se trouve également à proximité.

Les bains sulfureux, datés du 17ème siècle, sont des constructions basses en briques rouges, creusées dans la terre et couronnées de coupoles avec à leur sommet une petite ouverture pour éclairer l’intérieur. Ces bains sont le rendez-vous des habitants de Tbilissi qui viennent profiter du bienfait de ces eaux chaudes sulfureuses qui jaillissent entre 35 et 37°C. Lors de son voyage en Géorgie, Alexandre Dumas en a d’ailleurs profité et écrit : “Le sentiment merveilleux de liberté et du bien-être m’a envahi. Toute ma fatigue s’est envolée et je me suis senti assez fort pour monter la montagne

Sioni ou la cathédrale de Sioni au nom de Notre Dame , est un des plus connus monuments dans la vieille partie de la ville. Le début de sa construction se rapporte vers les V – VI siècles, mais la fin se rapporte vers la première moitié de VII siècle. La Cathédrale est appelée en l’honneur de Sion de Jérusalem. La plus grande chose sacrée de la Géorgie se trouve ici , c’est la croix Sacré de Nino, affirmant le christianisme sur la terre géorgienne. La croix est faite de deux ceps et il est entrelacé, selon la légende, par les cheveux personnels de la sacrée.

L’église Anchiskhati – La plus ancienne église en pierre de Sacrée Maria construite au temps de l’héritier de Vakhtang Gorgasali, Dachi Oudjameli au VI siècle s’est gardée dans une la vieille partie de la ville. Le plus beau bâtiment rectangulaire de l’église est construit sous l’influence d’une ancienne architecture palestinienne. Les portes de l’église Anchiskhati sont ornées de la croix traditionnelle géorgienne, qu’a fait la Sacrée Nino.  Le nom actuel l’église a reçu au XVII siècle, quand on a transféré ici une grande icône de la cathédrale Anchi (la Géorgie du sud). L’icône de l’icône du Christ acheiropoiète est un des plus grand choses sacrées de la Géorgie.

Mtatsminda signifie  » montagne sacrée « , car c’est là que saint David aurait prêché au VIe siècle. D’ailleurs, la montagne est parfois appelée mont Mamadaviti,  » du père David « . La montagne est dominée par la silhouette d’un restaurant prestigieux, récemment réhabilité, et de la tour de la télévision. Tout le quartier qui s’étend entre Roustavéli et la colline se nomme Mtatsminda ; c’est un quartier en grande partie du XIXe, charmant, un dédale de petites ruelles ombragées qui montent vers la colline.

l’avenue Roustaveli  est une principale artère de la ville, selon qui coule la vie de la ville.   Centre bouillonnant du pays, l’avenue Roustavéli est le point de rencontre du tout Tbilissi. Les Géorgiens y passent des heures à se promener, bavarder, s’affairer. En Géorgie, c’est l’épicentre de tout événement politique. C’est également là qu’on doit sortir, se montrer. Pour le visiteur, c’est l’endroit rêvé pour voir battre le coeur de la Géorgie et s’y immerger.

Diner. Temps libre

3

Jour 3.Tbilissi – Ananouri –Goudaouri- Kazbegui – Tbilissi

Petit déjeuner. Départ pour Kazbegui. En route visite de l’ensemble d’Ananouri, date du 17ème siècle. Il est situé sur la rive gauche du fleuve d’Aragvi, sur la route militaire de la Géorgie. Il comprend une muraille, un porche, une grande église et petite église Gvtaeba, une tour avec un toit pyramidal – la tour typique de la région Svanethie, d’une église Mkurnali, un tour Sheupovari, d’un clocher, d’un ressort et d’un réservoir. La façade est riche d’ornement qui comporte les images d’humain, animales et florales. Complexe ecclésiastique fortifié d’Ananouri occupe un site exceptionnel au bord d’un lac de montagne de Ginvali. Remparts, tours défensives et clochers créent une image photogénique.
Voyage magnifique le long de la rivière Tergui, à travers le col de montagne et station de ski Goudaouri. Une station de sports d’hiver située sur le versant sud de la chaîne montagneuse du Grand Caucase en Géorgie. La station est située dans le district de Stepantsminda

Nous partons vers le nord en passant par le col de Jvari ou col de la croix à destination de la vallée de Trussot . Nous arrivons au début de la vallée, dans le village de Kobi, où nous débutons notre balade de marche. Nous traversons plusieurs hameaux de bergers, entourés par leurs troupeaux et profitons de la belle vue sur les montagnes environnantes. La passe de Dariali est un passage naturel au centre de la crête du Grand Caucase, entre la Géorgie et la Russie. Elle est constituée par le défilé du cours supérieur du Terek, qui au niveau de la frontière entre la Russie et la Géorgie, perce entre deux murs quasi verticaux élevés de1 800 m et constitue une gorge encaissée à une altitude de 1 447 m.

Départ jusqu’au village de Kazbegui (1700m, 2h de route). Entouré par les montagnes gigantesques de Kazbek, ce village pittoresque est dominé par le mont Kazbegui (5047m) qui est le septième sommet le plus haut du Caucase. Le mont Kazbegui – MKinvartsveri en géorgien est un sommet et volcan endormi culminant à 5 047 mètresd’altitude en Géorgie, près de la frontière avec la Russie. C’est la quatrième plus haute montagne du Caucase et la deuxième de Géorgie. C’est un sommet couvert de glaciers et de difficulté moyenne.
Départ à pied en direction de l’église de Sameba (l’église de Trinité de Gerguéti) du XIVe siècle (1h15 de marche). Magnifiquement située sur la colline (2250m), les vues sur le Mont Kazbek et ses sommets environnants sont splendides. Au retour, arrêt au village de Sno et visite de maisons typiques, puis courte marche jusqu’à la cascade de Gveleti.

Retour à Tbilissi. Diner. Temps libre.

4

Jour 4.Tbilissi – Bolnissi – Dmanissi -Tbilissi

Départ pour Bolnissi.  L’église de Sioni de Bolnissi date de la fin du Ve siècle, époque de renforcement et d’expansion du christianisme en Géorgie sous le règne de Vakhtang Gorgassali. Au haut Moyen Age, la région était le coeur de la Basse Kartlie, un foyer de la civilisation géorgienne ; la petite basilique Bolnissis Sioni en est un témoignage émouvant. Elle contient la plus ancienne inscription en géorgien qui soit parvenue jusqu’à nous.

Puis conduire de la direction de Dmanissi. Les ruines de la ville médiévale de Dmanissi sont très visibles et assez impressionnantes. Elles offrent un magnifique point de vue sur le paysage déchiqueté alentour, à la confluence des deux rivières, dont l’une coule dans un profond canyon enfoncé dans le plateau du Petit Caucase.
La ville de Dmanissi fut évoquée pour la première fois au IXe siècle comme possession de l’émirat arabe de Tbilissi. Elle fut particulièrement importante aux XIe et XIIe siècles, lors de l’apogée de la Géorgie médiévale. Elle fut saccagée par les Turcomans en 1486, pour être finalement désertée.
La jolie basilique de Sioni, Dmanissis Sioni, du VIIe siècle, à l’étrange structure qui donne l’impression que deux églises s’emboîtent l’une dans l’autre, s’élève au pied des ruines de la ville. Le tout donne un site particulièrement photogénique.

Musée d’archéologie de Dmanissi et Nakalakari de Dmanissi, où des fouilles d’ archéologiques ont révélé les différentes périodes de l’histoire. A proximité ont été retrouvés les plus anciens ossements d’Homo Erectus découverts en Europe. Ils sont estimés à 1,7 millions d’années ! Sur le site on découvre les lieux d’habitations des premiers européens, les ossements d’un Homo Sapiens de 200 000 ans, des objets du paléolithique et des restes de rhinocéros laineux.
Retour à Tbilissi, Diner. Temps libre.

5

Jour 5. Tbilissi – Mtskhéta – Gori – Ouplistsikhé – Akhaltsikhé

Départ pour l’ancienne capitale et centre religieux de la Géorgie –Mtskheta située à 20 km de Tbilissi. Les historiens de la ville ce jourRetour à la 2e millénaire av. J.-C. Mtskheta a été la capitale de la Royaume-géorgienne d’Iberia au cours 500 av – 500AD. Ici les géorgiens ont accepté le christianisme au début de la 4ème siècle. La ville et ses monuments architecturaux sont répertoriés comme du monde des sites du patrimoine culturel par l’UNESCO.

Visite de la cathédrale de Svetitskhoveli (1010-1029),qui était un lieu d’intronisation et d’enterrement des monarques Géorgiens pendant des siècles. La cathédrale est considérée comme un des plus saints endroits de Géorgie parce que c’est ici que la tunique de Jésus Christ est enfouiée. Dans la cathédrale il y a aussi une partie du pilier vivifiant.

Visite de l’ancien monastère de Jvari est un monastère géorgien orthodoxe du vie siècle situé près de Mtskheta (patrimoine mondial de l’UNESCO), en Georgie orientale. Le nom de l’édifice signifie littéralement « monastère de la Croix «

Conduire vers Gori. Visiter la cathédrale orthodoxe et la forteresse de Gori sommet de la colline. Le territoire de Gori a été peuplée depuis le début de l’âge du bronze. Selon les chroniques médiévales géorgiennes, Gori a été fondée par le roi David IV (r. 1089-1125) qui se sont installés des réfugiés de l’Arménie . Cependant, la forteresse de Gori (GorisTsikhe) semble avoir été en usage déjà dans le 7ème siècle, et des preuves archéologiques indiquent l’existence d’une communauté urbaine dans l’Antiquité classique.

Visite Le musée d’Etat de Staline a été fondé en 1937 à l’initiative du chef notoire du NKVD (la police politique sous Staline) Lavrenti Beria. A présent, plus de 47.000 pièces y sont exposés. Le musée comprend en outre la maison où naquit, en 1879, le futur dictateur soviétique, son wagon privé qui l’a emmené aux conférences de Téhéran, de Yalta et de Potsdam, ainsi que plusieurs objets personnels du « père des peuples ».

Ensuite le groupe visitera Upistsikhé. Grotte Ville (1er millénaire avant J.C.), c’est le lieu où la Grande Route de la soie passait. Les affaires de missionnaire de Saint-André a été poursuivie par saint Nino (4ème siècle) et 13 pères syrienne (6ème siècle). Sa superficie est d’environ 10 hectares. A l’époque il pouvait s’abrité jusqu’à 20 000 habitants. Le complexe comprend les vestiges d’un théâtre, la pharmacie, les salles royales, l’église de St George de X s. Uplistsikhé représentait la cité fortifiée de l’époque chrétienne et le refuge pour la famille royale et des habitants des villages environnants.

Arrivée à Akhaltsikhé. Diner. Temps libre.

6

Jour 6. Akhaltsikhé –Khertvissi – Vardzia – Akhaltsikhé

Après avoire le petit déjeuner decouverte Akhaltsikhé – le centre administrative de la région. Son nom signifie « Nouvelle Forteresse » et la ville est connue déjà de l’âge de bronze. Complexe de la ville-forteresse est dominé par Rabati, ancienne partie de la ville Akhaltsikhé. Ici on trouve mélange des différentes cultures, Rabati à un style d’architecture éclectique. Complexe a été rénové et maintenant il est très attirants pour les touristes. Ici on peut visite Musée d’Art et d`Histoire qui fait partie de l’héritage culturel. Dans le complexe on trouve un Mosquée et un Minaret aussi bien qu’une Synagogue qui prouve que cette ville est multiculturelle et multi-religieux.

Nous prendrons la route en direction de Khertvisi où se trouve une forteresse isolée et grandiose, construite à la confluence de la rivière Paravani et de la Koura. Centre à la fois militaire et de négoce, dès le XIe siècle, Khertvisi déclina au XIXe siècle sans pour autant perdre de sa superbe. Regard sur la majestueuse forteresse de Khertvisi construite au IIe siècle avant notre ère et perchée sur un piton rocheux. Cette forteresse, la plus ancienne de Géorgie et véritable carrefour de l’histoire du Caucase, aurait subi les assauts d’Alexandre le Grand, puis des Mongols, avant d’être contrôlée par les armées turques, puis russes.

Puis, nous descendrons encore plus au sud, vers la frontière turque pour y découvrir Vardzia, la ville troglodyte la plus importante du Caucase. Fondée en partie par la grande reine géorgienne, Tamar, la ville fut à la fois un centre monastique, intellectuel et militaire dès le XIIe siècle. Ruinée par des guerres, elle se présente comme une ville labyrinthique creusée sur la paroi d’une gigantesque colline où s’enchevêtrent grottes aménagées, passages souterrains. Ici, sous le règne de la reine Tamar, s’élevait l’un des plus grands centres urbains de la Géorgie. La cité s’étend sur 13 étages et abrite une église troglodytique en son cœur, le tout relié par de vastes galeries creusées directement dans la falaise. Les vestiges de la ville sont relativement bien conservés, malgré le tremblement de terre de 1283 qui en endommagea une partie.
Retour à Akhaltsikhé. Diner. Temps libre.

7

Jour 7. Akhaltsikhé – Borjomi – Tbilissi

Après avoire le petit déjeuner decouverte Borjomi – l’une des plus populaires stations balnéaires de la Géorgie connue par ses stations thermiques ses eaux minérales riches de vertus curatives. Admirablement située au fond de la large gorge de la Koura, Bordjomi  est la porte d’entrée à l’une des plus belles régions du Petit Caucase. Construite par les tsars avides de séjours de santé idylliques au coeur des montagnes, elle est fière sur son histoire impériale.   On peut  y voir le palais des Romanov, et marcher jusqu’à une forteresse magnifiquement située. Sans être une ville de charme, Bordjomi constitue une base au vert et agréable pour découvrir la région.

Parc National de Borjomi – Kharagauli – situé au coeur de la Géorgie. Le parc couvre plus de 76.000 hectares de forêt vierge – à près de 1% du territoire de la Géorgie où on peut trouver des espèces rares de la flore et la faune. En outre la beauté intacte du parc national et les villages environnants sont riches des monuments historiques, une grande variété de paysages naturels, historiques et architecturaux et les industries artisanales. La forêt mixte est composée de châtaigniers, hêtres et de charmes, des arbres aulne, chêne de Colchide, bouleau, l’érable de montagne ainsi que par les forêts de pins et de sapins. Le parc national se trouve sur la route migratoire de nombreux oiseaux migrateurs. Au printemps et en automne, on peut y voir les grands troupeaux de belles Guêpier jaunâtre. Dans les forêts vierges vivent l’ours brun, le loup, le lynx, le cerf rouge et chamois.

Conduire vers Tbilissi. Diner. temps libre.

8

Jour 8 .Départ.

Petit déjeuner à l’hôtel. Promenade pour l’achat de souvenirs et photos avant de repartir. Transfert à l’aéroport et vol retour.

 

                                              Tarif pour une personne $  (US Dollars)

 

Hébergement         SNGL          DBL        TRPL
Maison d’hôtes          499          399         349
Hôtel  3*          649          499         449
Hotel 3*+          729          559         499
Hôtel  4*          999          719         649

 

 

Ce prix comprend: Tous transports terrestres, transfert de l’aéroport, Hébergement  à Tbilisi ( 5 nuit), Akhaltsikhé (2).  Petit déjeuner à l’hôtel (7), Assurance, Les services de guides locaux.

N’est pas compris dans le prix: Billet d’avion.  Repas  et  Boissons  non mentionnés dans le programme.

Uplistsikhe
Old-Tbilisi-narikala-fortress
Sameba
Abanotubani
Sioni
Ananuri
Gudauri
Kazbegi
Dariali
Gergeti-trinity-church
Bolnisi
Dmanisi
dmanisi zezva and mzia
Mtskheta
Djvari
Sveticxoveli
Gori fortess
Stalin muzeum
Uplistsikhe
Rabati
khertvisi
Vardzia
Borjomi
Borjomi - Kharagauli

APPRECIER LE CIRCUIT

There are no reviews yet

Leave a Review

Rating