Avec plus de variétés aux raisins indigènes que dans autre pays (plus de 500 variétés) et les nombreuses découvertes archéologiques pour justifier sa revendication, la Géorgie prétend fièrement être le lieu de naissance de vin. Le fait est que le vin est né dans le Caucase et quand il s’agit de vin en Géorgie, aucun endroit n’est plus représentatif de la culture de vin géorgienne que Kakheti.  Caché aux pieds des grandes Montagnes de Caucase et avec de vastes plaines ensoleillées, Kakheti est un rêve des viticulteurs.

1

Jour 1. Arrivée.

Arrivée  à l’aéroport de Tbilissi. Transfert à l’hôtel. Temps libre. Dîner et nuit à l’hôtel.
2

Jour 2. Tbilissi –Nekressi - Kvareli - Gremi – Tsinandali – Telavi

Après le petit déjeuner départ vers la région deKakhetie connue pour abriter l’essentiel du patrimoine médiéval du pays mais aussi pour la qualité de ses vins.

Arivée à Nekressi – monastère important de la Kakhétie, magnifiquement perché sur une colline qui domine la vallée de l’Alazani, au pied de la chaîne du Daguestan. Ses infrastructures ont été récemment refaites (route d’accès, rampes, restauration des églises et esplanades), pas forcément dans le meilleur goût, si bien que l’ancienneté du lieu ne paraît plus si évidente, mais le site n’en reste pas moins majestueux.

Visiter le lac de Kvareli. l’un des plus beaux endroits de la région de Kakhéti. Vous pouvez le trouver sur la pente de la chaîne montagneuse du Caucase,sur le côté est de la ville Kvareli. Lake est entourée par une belle forêt.  Ici vous pouvez admirer la grandeur et la beauté des montagnes du Caucase et l’infini célèbre vallée Alazani.

Kvareli Lake Resort est assez confortable pour les adultes ainsi que pour les enfants. Ici vous pouvez trouver toutes les conditions pour jouir de la paix, de la nature, le silence et l’air frais.

Visite de Gremi – une citadelle inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est l’ancienne capitale de la Kakhétie. Il ne reste rien de l’ancienne capitale locale rasée par le chah Abbas. L’église des Archanges, qui date de 1565 et fut construite par le roi Léon de Kakhétie est par contre bien conservée et toujours ceinte de ses remparts. L’église, en briques rouges, conserve des fresques du xvie siècle. Gremi- n’a jamais retrouvé son ancienne prospérité et les rois de la Kakhétie transféré leur capitale à Telavi dans le milieu du 17e siècle. La ville semble avoir occupé la région d’environ 40 hectares et d’avoir été composé de trois parties principales – les Archanges “complexe de l’église, la résidence royale et le quartier commercial.

Route vers Tsinandali. Le village abrite une attraction majeure : la résidence des princes Tchavtchavadzé, importante famille kakhétienne, dont le poète Alexandre Tchavtchavadzé fut le plus illustre représentant. Cette belle résidence aristocratique a récemment été refaite, avec ses balcons ornées, elle est somptueuse. On peut voir les intérieurs – moins impressionnants que l’extérieur, cependant. Le parc à l’anglaise est remarquable, sur les collines en face des montagnes du Daguestan, planté d’arbres centenaires.

Route de la ville Telavi. diner et nuit à Telavi

3

Jour 3. Telavi–Alaverdi – Shouamta –Ikalto –Udjarma - Tbilissi

Après le petit déjeuner tour de ville. Premiers résultats archéologiques de la date de Telavi retour à l’âge du bronze. L’un des premiers comptes survivants de Telavi est du 2ème siècle après J.C, par le grec géographe Claude Ptolémée, qui mentionne le nom (une référence à Telavi) Teleda. Telavi commença à se transformer en un centre assez important et les grandes politiques et administratives dans le 8ème siècle après J.C.

Visite le musée du Palais de le roi Ereklé ll Georgien. Le roi avant-dernier des royaumes unis de la Kakhétie et Kartli en Géorgie orientale, son règne est considéré comme le chant du cygne de la monarchie géorgienne.
Visite d’une usine moderne de fabrication du vin. Vous aurez plaisir à le constater en dégustant les bons crus lors de cette visite guidée des salles de l’usine de Telavi.

la Cathédrale Alaverdi , plantée au milieu des vignes, et qui est aujourd’hui un centre de diffusion des connaissances sur la vinification traditionnelle. La cathédrale d’Alaverdi, à l’époque de David le Reconstructeur, devait soutenir le royaume. Pilier oriental de l’orthodoxie, Alaverdi est la plus haute église historique du pays (50 m) – dépassée depuis peu par la cathédrale Saméba à Tbilissi. Elle est située en plein milieu de la plaine de l’Alazani, entourée par le cirque naturel que crée ici le Grand Caucase. Elle est le plus oriental des monuments historiques de la chrétienté dans cette partie du monde.

Après découverte du monastère d’Ikalto. Le monastère existe depuis le VIe siècle.Gardant une profonde vallée des monts de Gombori, le monastère d’Ikalto est un endroit de paix, entouré de cyprès. C’est ici que se trouvait au Moyen Age l’une des deux plus importantes académies de Géorgie, avec celle de Guélati en Imérétie. Elle fut établie sous le règne de David le Reconstructeur au XIe siècle par le philosophe Arsène Ikaltoéli.

Excursion au monastère de Chouamta : partagé entre Chouamta – levieux, monastère du Ve siècle qui est l’une des plus anciennes églises du pays et Chouamta- le nouveau situé 3 kilomètres plus loin. Détruit par les Perses au XVIe siècle, celui-ci fut reconstruit au XVIIe par Irakli II et abrite aujourd’hui des moniales de stricte observance..

Sur la route vers Tbilissi, à l’entrée de la partie montagneuse de la vallée de l’Iori, les ruines de la forteresse d’Oudjarma sont un endroit charismatique. Placé à l’entrée du Grand Caucase, ce château fut naguère une résidence importante des rois géorgiens.  Il fut détruit par les Arabes au Xsiècle puis reconstruit au XIIe siècle, avant de tomber définitivement en ruine à l’époque des troubles (XIVe-XVe siècles).  Outre les ruines très évocatrices, le site est splendide et offre de belles vues sur cette partie sauvage des monts de Gombori.

Retour et nuit à Tbilissi

4

Jour 4.Tbilissi

Petit déjeuner à l’hôtel.Départ pour découvrir la charmante Vieille ville de Tbilissi.

Cette historique capitale fut construite et reconstruite des douzaines de fois et pourtant les rues pavées de sa célèbre vielle ville sont toujours là. Les voyageurs peuvent vagabonder à travers les petites allées longées de superbes balcons et dans les rues serpentantes via d’anciennes églises et petites boutiques qui donnent le sentiment de voyager dans le passé.

L’imposante Cathédrale de la Sainte Trinité est la plus haute église de tout Tbilisi et le symbole de la Nouvelle Géorgie. Son dôme doré s’élève de la colline de Sainte-Ilya et est visible de quasiment partout dans la ville. Le superbe édifice fait partie d’un immense complexe qui inclut un monastère, une école de théologie, un hôtel et neuf chapelles (dont cinq souterraines). Considérée pendant longtemps l’un des plus beaux édifices de la ville, la Cathédrale de la Sainte Trinité fut construite pour coincider avec les 2.000 ans du christianisme et les 1.500 ans de l’indépendance de l’église géorgienne.  Elle mélange plusieurs styles architecturaux du pays.

La célèbre cathédrale de Metekhi est située dans l’un des quartiers les plus historiques de Tbilisi, au sommet d’une superbe falaise où la légende raconte que le saint patron de la ville fut supplicié au VIIIème siècle. Construite au Moyen-Âge, la cathédrale de Metekhi comprend trois absides tournées vers l’est et quatre impressionnants pilliers.  Les voyageurs peuvent découvrir le site et cette église historique avant d’explorer son petit jardin caché et de se rendre vers le pont de Metekhi et le monument emblématique construit en l’honneur du roi Vakhtang Gorgasali.  La meilleure vue pour admirer cette superbe cathédrale se trouve au sommet de la forteresse Narikala.

Puis par téléphérique vous vous rendrez à la forteresse Narikala, les citadins l’appellent ‘‘l’âme et le cœur de la ville’’. Une forteresse construite au VIe siècle sur une colline raide dominant le rivière Koura.Ancienne citadelle perse est l’une des structures les plus reconnaissables dans le panorama de la vieille ville de Tbilisi et offre parmi les plus belles vues sur la ville. Narikala est divisée en deux sections avec l’église Saint-Nicolas, construite dans les années 1990, se trouvant au niveau le plus bas. Le monument Kartlis Deda se trouve également à proximité.

Les bains sulfureux, datés du 17ème siècle, sont des constructions basses en briques rouges, creusées dans la terre et couronnées de coupoles avec à leur sommet une petite ouverture pour éclairer l’intérieur. Ces bains sont le rendez-vous des habitants de Tbilissi qui viennent profiter du bienfait de ces eaux chaudes sulfureuses qui jaillissent entre 35 et 37°C. Lors de son voyage en Géorgie, Alexandre Dumas en a d’ailleurs profité et écrit : “Le sentiment merveilleux de liberté et du bien-être m’a envahi. Toute ma fatigue s’est envolée et je me suis senti assez fort pour monter la montagne

Sioni ou la cathédrale de Sioni au nom de Notre Dame , est un des plus connus monuments dans la vieille partie de la ville. Le début de sa construction se rapporte vers les V – VI siècles, mais la fin se rapporte vers la première moitié de VII siècle. La Cathédrale est appelée en l’honneur de Sion de Jérusalem. La plus grande chose sacrée de la Géorgie se trouve ici , c’est la croix Sacré de Nino, affirmant le christianisme sur la terre géorgienne. La croix est faite de deux ceps et il est entrelacé, selon la légende, par les cheveux personnels de la sacrée.

L’église Anchiskhati – La plus ancienne église en pierre de Sacrée Maria construite au temps de l’héritier de Vakhtang Gorgasali, Dachi Oudjameli au VI siècle s’est gardée dans une la vieille partie de la ville. Le plus beau bâtiment rectangulaire de l’église est construit sous l’influence d’une ancienne architecture palestinienne. Les portes de l’église Anchiskhati sont ornées de la croix traditionnelle géorgienne, qu’a fait la Sacrée Nino.  Le nom actuel l’église a reçu au XVII siècle, quand on a transféré ici une grande icône de la cathédrale Anchi (la Géorgie du sud). L’icône de l’icône du Christ acheiropoiète est un des plus grand choses sacrées de la Géorgie.

Mtatsminda signifie  » montagne sacrée « , car c’est là que saint David aurait prêché au VIe siècle. D’ailleurs, la montagne est parfois appelée mont Mamadaviti,  » du père David « . La montagne est dominée par la silhouette d’un restaurant prestigieux, récemment réhabilité, et de la tour de la télévision. Tout le quartier qui s’étend entre Roustavéli et la colline se nomme Mtatsminda ; c’est un quartier en grande partie du XIXe, charmant, un dédale de petites ruelles ombragées qui montent vers la colline.

l’avenue Roustaveli  est une principale artère de la ville, selon qui coule la vie de la ville.   Centre bouillonnant du pays, l’avenue Roustavéli est le point de rencontre du tout Tbilissi. Les Géorgiens y passent des heures à se promener, bavarder, s’affairer. En Géorgie, c’est l’épicentre de tout événement politique. C’est également là qu’on doit sortir, se montrer. Pour le visiteur, c’est l’endroit rêvé pour voir battre le coeur de la Géorgie et s’y immerger.

Diner. Temps libre

5

Jour 5. Départ

Petit déjeuner à l’hôtel. Temps libre. Shopping à l’ancien marché  « Pont sec ». Transfert à l’aéroport. Départ.

 

 

                                            Tarif pour une personne $  (US Dollars)

 

Hébergement         SNGL          DBL        TRPL
Maison d’hôtes          309          249         239
Hôtel  3*          399          309         289
Hotel 3*+          439          339         329
Hôtel  4*          599          439         399

                                                             

 

Ce prix comprend: Transferts, Tous transports terrestres, Hébergement à Tbilisi (3 nuit), Telavi (1), Petit déjeuner (4), Billets d’entrée,  Assurance, Les services de guides locaux. 

N’est pas compris dans le prix: Billet d’avion.  Repas  et  Boissons  non mentionnés dans le programme.

Lopota
kakheti
Kakheti
Kvareli lak
Kvareli
nekresi
Gremi
Lopota
Tsinandali Palace
Telavi
Alaverdi
Ikalto
Dzveli Shuamta
Udjarma
Old Tbilisi
Sameba
Metekhi
Old-Tbilisi-narikala-fortress
Abanotubani
Sioni
Mtatsminda

APPRECIER LE CIRCUIT

There are no reviews yet

Leave a Review

Rating