Une des plus belles régions de la Géorgie, connu pour la variété de ses prairies alpins, sommets enneigées, glaciers et forets.  Touchétie, située aux confins du nord-est de la Géorgie, est une région encore difficilement accessible car sans véritable route d’accès, mais un véritable sanctuaire naturel et un bastion de l’âme nationale géorgienne où la vie pastorale  reste très importante. Les belles montagnes, un riche patrimoine et les coutumes régionales bien préservées, font de cette région une destination à ne pas manquer.

1

Jour 1. Arrivée à Tbilissi

Rencontre à l’aéroport. Transfert à l’hôtel.  Nuit à Tbilissi.

2

jour 2. Tbilissi -Mtskhéta - Ananouri - Khazbégui

Petit déjeuner. Excursion à un Nouveau Jérusalem, l’ancienne capitale de la Géorgie Mtskheta – ville-musée inscrite à la liste du patrimoine mondiale de l’UNESCO.

Visite de l’ancien monastère de Djvari (VI siècle). Du sommet où se trouve le monastère s’ouvre une superbe vue sur la ville Mtskheta et sur la confluence des deux fleuves Koura et Aragvi. C’est ici que pour la première fois sainte Nino aurait planté sa croix de vigne au-dessus de Mtkhéta la païenne. Première marque de chrétienté en territoire géorgien. Une première église fut construite en 545 .   L’intérieur de la grande église est très austère, les fresques ont disparu, mais celles recouvrant les murs extérieurs (les anges au-dessus de la porte) sont d’une grande beauté.

Visite de la cathédrale de Svetitskhoveli qui était un lieu d’intronisation et d’enterrement des monarques Géorgiens pendant des siècles. La cathédrale est considérée comme un des plus saints endroits de Géorgie parce que c’est ici que la tunique de Jésus Christ est enfouiée. C’est un des objets sacrés les plus importants du Nouveau Testament qu’après la crucifixion a été apporté à Mtskheta par Elios – un des témoins de sa mort sur la croix. Dans la cathédrale il y a aussi une partie du pilier vivifiant.

Puis vous vous arrêterez près du réservoir d’eau de Jinvali pour admirer la vue panoramique sur les montagnes et le site d’Ananouri. L’ensemble d’Ananouri, date du 17ème siècle. Il est situé sur la rive gauche du fleuve d’Aragvi, sur la route militaire de la Géorgie.  La façade est riche d’ornement qui comporte les images d’humain, animales et florales. Complexe ecclésiastique fortifié d’Ananouri occupe un site exceptionnel au bord d’un lac de montagne. Remparts, tours défensives et clochers créent une image photogénique.

Située à 2 196 m d’altitude et à 120 km de Tbilissi, 4 km avant le col de la Croix, la station de ski de Goudaouri, parrainée par l’Autriche depuis 1985, est la station géorgienne la plus en vogue.  Elle s’est développée ces dernières années avec la construction de nombreuses infrastructures, hôtels, etc., drainant la société aisée de Tbilissi mais aussi un public international.

Route jusqu’à la ville de Khazbegui, en traversant le col de la Croix et en passant à côté d’une source ferrugineuse visible. La région regorge de sources chaudes et minérales. Après cette visite de ville, vous continuerez votre route pour les montagnes du Haut Caucase où vous déjeunerez un repas traditionnel Géorgien : le « khinkali « (le ravioli Georgien).  Puis excursion  jusqu’à l’église Sainte-Trinité-de-Gergueti, situé sur le mont Gergeti à 2200 m. .Sur le chemin vous profiterez de la vue splendide sur la montagne de Kazbegi et son sommet couvert de glaciers (5 047 m ).

Retour pour Tbilissi. Diner. Temps libre.

3

Jour 3. Tbilissi -Alvani - Omalo

Petit déjeuner.  Départ vers la Touchetie, l’une des plus belles régions montagneuses de la Géorgie.  Elle partage ses frontières entre la Tchétchénie et le Daguestan, on pourrait y trouver une ambiance des Alpes il y a un demi-siècle, avec ces vieux villages de pierres, perchés, ces surprenantes tours de garde, ses vallées vertes et profondes et les sommets russes enneigés en toile de fond.  Touchétie est un des véritables sanctuaires naturels et des bastions de l’âmenationale géorgienne où la vie pastorale reste très importante. Après arrivée à Alvani, nous prendrons les 4X4 pour Omalo. En route nous allons voir les anciennes tours. En passant par un haut col arrivé à Omalo.  Il y a deux Omalo : Kvémo Omalo, un village de l’époque soviétique, où vivent la plupart des habitants. Sans grand charme, il a les rares petits commerces de la région. Au-dessus se trouve le vieux village de Zémo Omalo, avec ses pittoresques maisons en pierre et son emblématique ensemble de tours défensives perchées sur leur piton (dites Késéloébi).

L’une d’entre elles accueille un petit musée ethnographique régional. Visite de Késélo – une petite forteresse médiévale juste au-dessus du village de Omalo . Les tours de Késélo – construites au cours de l’invasion mongole de la Géorgie en 1230 . Pendant le raid par l’envahisseur sur les villages Tush, les gens ont été abandonné leurs villages et utilisés tours comme abris temporaires .Retour pour Omalo . Dîner . Temps libre.

4

Jour 4. Omalo – Dartlo – Kvavlo – Farsma –Girévi – Omalo

Petite dejeneur. Route pour Dartlo.Dartlo est un superbe ensemble de tours défensives si typiques de Touchétie. Le village, pittoresque, est habité l’été. Au-dessus, le groupe de tours défensives de Kvavlo est également photogénique.  Au-dessus de Dartlo, il y a encore le village  de Dano, qui offre de superbes vues.
Guirévi, qui possède aussi de belles tours mais a plus l’air d’un boueux village de bout du monde, est le dernier village où l’on peut accéder sans présenter son passeport. Il y a un poste militaire auquel il faut demander une autorisation de passage si l’on veut continuer . Nous découvrons les villages les plus surprenant de Touchétie Kvavlo, Parsma, dano .

Guirévi, qui possède aussi de belles tours mais a plus l’air d’un boueux village de bout du monde, est le dernier village où l’on peut accéder sans présenter son passeport. Il y a un poste militaire auquel il faut demander une autorisation de passage si l’on veut continuer . La frontière tchétchène est proche, au sommet des montagnes qui vous dominent à l’est, et les routes historiques des cols pour aller en Tchétchénie se trouvent ici.Les villageois de cette région reculée de montagne, les Touchs, ne manqueront pas de vous surprendre par leur gentillesse et par leurs pratiques religieuses parfois paënne
Retour pour Omalo . Dîner . Temps libre.

5

Jour 5. Omalo – vallée de Gométsari – Omalo

Après un petit déjeuner, départ pour rejoindre les vallée de Gométsari et Pirikiti Alazani. Remontée de la vallée à travers forêts de pins et de bouleaux, quelques bergeries disséminées ça et là nous offrent l’occasion de rencontres fortuites.
La vallée de Gométsari qui se déploie à nos pieds est belle et sauvage. Une totale solitude règne dans ce monde minéral où seules quelques fleurs témoignent de la vie. Campement et nuit sous tente près d’une rivière, baignade possible.  Poursuite de la marche dans la vallée, nous nous enfonçons dans cette partie oubliée du Caucase, cheminant entre aiguilles enneigées et monolithes imposants flirtant avec les cieux.
Traversée et visite des villages de Beguela, Dochu, Djvabroseli, Iliurta.. Les visages sont sévères, témoignage de la vie de ces hommes et femmes dans ces montagnes hostiles. La progression dans la vallée se fait en suivant une rivière qui coule au milieu de vastes pâturages avec en toile de fond les arrogantes aiguilles qui nous entourent. Entrée dans Tchiro, le dernier village de la vallée.
Arrivée à Omalo. Diner.Temps libre.

6

Jour 6. Omalo – Shénako – Tbilissi

Après un petit déjeuner, en chemin vers Tbilissi. . Le matin est consacrée à la visite du village de Chénako et de ses curiosités, comme par exemple l’endroit où est fabriquée la bière, boisson sacrée des montagnards, ainsi que la petite église rénovée par les habitants du village eux-mêmes.

Sur la route vers Tbilissi nous visiterons la cathédrale Alavérdi (11ème siècle).  Alavérdi – se trouve dans la vallée de l’Alazani, entourée par les sommets du Caucase. Cette église, construite pendant la période de l’unification de la Géorgie, représente exemple typique de l’architecture géorgienne. L’église de St George d’Alaverdi a été édifiée au XI s. par le roi de Kakhéthie Kviriké le Grand et devient le centre religieux de la région. L’ensemble comprend la résidence épiscopale, une salle à manger, un clocher, des thermes, une cave et le mur de défense. Selon des historiens elle a été restaurée au XV s. et au XVIII s. Le monastère a été fondé par le moine assyrien Joseph déjà au VI s. Il venait d’Antioche et s’établit à Alavérdi, alors un petit village et un centre de l’ancienne foi paîenne, étant dédié à la Lune.
Visite du complexe monastique de Chouamta, situé dans la chaîne de montagne de Gombori en Kakhétie, abandonné au XVIe siècle et dont le nom signifie “entre la montagne”. Il existe deux sites : Dzveli Chouamta (“ancien Chouamta)”, qui rassemble trois églises dont la construction remonte aux VIe et VIIe siècle pour deux d’entre elles, et Akhali Chouamta (“nouveau Chouamta”), composé d’un monastère de femmes et d’une église où il est encore possible de voir quelques fresques datant du XVIe siècle.

Arrivée à Tbilissi. Dinner. Temps libre.

7

Jour 7. Tbilissi

Petit déjeuner à l’hôtel.Départ pour découvrir la charmante Vieille ville de Tbilissi. Cette historique capitale fut construite et reconstruite des douzaines de fois et pourtant les rues pavées de sa célèbre vielle ville sont toujours là. Les voyageurs peuvent vagabonder à travers les petites allées longées de superbes balcons et dans les rues serpentantes via d’anciennes églises et petites boutiques qui donnent le sentiment de voyager dans le passé.

L’imposante Cathédrale de la Sainte Trinité est la plus haute église de tout Tbilisi et le symbole de la Nouvelle Géorgie. Son dôme doré s’élève de la colline de Sainte-Ilya et est visible de quasiment partout dans la ville. Le superbe édifice fait partie d’un immense complexe qui inclut un monastère, une école de théologie, un hôtel et neuf chapelles (dont cinq souterraines). Considérée pendant longtemps l’un des plus beaux édifices de la ville, la Cathédrale de la Sainte Trinité fut construite pour coincider avec les 2.000 ans du christianisme et les 1.500 ans de l’indépendance de l’église géorgienne.  Elle mélange plusieurs styles architecturaux du pays.

La célèbre cathédrale de Metekhi est située dans l’un des quartiers les plus historiques de Tbilisi, au sommet d’une superbe falaise où la légende raconte que le saint patron de la ville fut supplicié au VIIIème siècle. Construite au Moyen-Âge, la cathédrale de Metekhi comprend trois absides tournées vers l’est et quatre impressionnants pilliers.  Les voyageurs peuvent découvrir le site et cette église historique avant d’explorer son petit jardin caché et de se rendre vers le pont de Metekhi et le monument emblématique construit en l’honneur du roi Vakhtang Gorgasali.  La meilleure vue pour admirer cette superbe cathédrale se trouve au sommet de la forteresse Narikala.

Puis par téléphérique vous vous rendrez à la forteresse Narikala, les citadins l’appellent ‘‘l’âme et le cœur de la ville’’. Une forteresse construite au VIe siècle sur une colline raide dominant le rivière Koura.Ancienne citadelle perse est l’une des structures les plus reconnaissables dans le panorama de la vieille ville de Tbilisi et offre parmi les plus belles vues sur la ville. Narikala est divisée en deux sections avec l’église Saint-Nicolas, construite dans les années 1990, se trouvant au niveau le plus bas. Le monument Kartlis Deda se trouve également à proximité.

Les bains sulfureux, datés du 17ème siècle, sont des constructions basses en briques rouges, creusées dans la terre et couronnées de coupoles avec à leur sommet une petite ouverture pour éclairer l’intérieur. Ces bains sont le rendez-vous des habitants de Tbilissi qui viennent profiter du bienfait de ces eaux chaudes sulfureuses qui jaillissent entre 35 et 37°C. Lors de son voyage en Géorgie, Alexandre Dumas en a d’ailleurs profité et écrit : “Le sentiment merveilleux de liberté et du bien-être m’a envahi. Toute ma fatigue s’est envolée et je me suis senti assez fort pour monter la montagne

Sioni ou la cathédrale de Sioni au nom de Notre Dame , est un des plus connus monuments dans la vieille partie de la ville. Le début de sa construction se rapporte vers les V – VI siècles, mais la fin se rapporte vers la première moitié de VII siècle. La Cathédrale est appelée en l’honneur de Sion de Jérusalem. La plus grande chose sacrée de la Géorgie se trouve ici , c’est la croix Sacré de Nino, affirmant le christianisme sur la terre géorgienne. La croix est faite de deux ceps et il est entrelacé, selon la légende, par les cheveux personnels de la sacrée.

L’église Anchiskhati – La plus ancienne église en pierre de Sacrée Maria construite au temps de l’héritier de Vakhtang Gorgasali, Dachi Oudjameli au VI siècle s’est gardée dans une la vieille partie de la ville. Le plus beau bâtiment rectangulaire de l’église est construit sous l’influence d’une ancienne architecture palestinienne. Les portes de l’église Anchiskhati sont ornées de la croix traditionnelle géorgienne, qu’a fait la Sacrée Nino.  Le nom actuel l’église a reçu au XVII siècle, quand on a transféré ici une grande icône de la cathédrale Anchi (la Géorgie du sud). L’icône de l’icône du Christ acheiropoiète est un des plus grand choses sacrées de la Géorgie.

Mtatsminda signifie  » montagne sacrée « , car c’est là que saint David aurait prêché au VIe siècle. D’ailleurs, la montagne est parfois appelée mont Mamadaviti,  » du père David « . La montagne est dominée par la silhouette d’un restaurant prestigieux, récemment réhabilité, et de la tour de la télévision. Tout le quartier qui s’étend entre Roustavéli et la colline se nomme Mtatsminda ; c’est un quartier en grande partie du XIXe, charmant, un dédale de petites ruelles ombragées qui montent vers la colline.

l’avenue Roustaveli  est une principale artère de la ville, selon qui coule la vie de la ville.   Centre bouillonnant du pays, l’avenue Roustavéli est le point de rencontre du tout Tbilissi. Les Géorgiens y passent des heures à se promener, bavarder, s’affairer. En Géorgie, c’est l’épicentre de tout événement politique. C’est également là qu’on doit sortir, se montrer. Pour le visiteur, c’est l’endroit rêvé pour voir battre le coeur de la Géorgie et s’y immerger.

Diner. Temps libre

8

Jour 8. Départ.

Petit déjeuner à l’hôtel. Promenade pour l’achat de souvenirs et photos avant de repartir. Transfert à l’aéroport et vol retour.

                                                         

 

 

                                                           Tarif pour une personne $  (US Dollars)

 

Hébergement          2 pers         4 pers         6 pers        8 pers          10 pers
Maison d’hôtes           579           599          499        449            409
Hôtel 3*          609           629          539        479            439

 

Ce prix comprend: Tous transports terrestres, transfert de l’aéroport, Hébergement   à Tbilisi (3  nuit), Auberge privée  à  Omalo (3).  Petit déjeuner à l’hôtel (6), Assurance, Les services de guides locaux.

N’est pas compris dans le prix: Tarif aérien. Repas  et  Boissons  non mentionnés dans le programme.

Tusheti
Mtskheta
Ananuri
Jinvali
Gergeti-trinity-church
Caucase
Tusheti
Tusheti
Tusheti
Tusheti
Tusheti
Tusheti
Tusheti
Omalo
Tuschetien fortess
Dartlo
Dochu
Tusheti
Tusheti
Omalo
Tusheti
Tusheti
Alaverdi
Dzveli Shuamta
Sameba
Metekhi
Narikala
Abanotubani
Sioni
Anchiskhati
Mtatsminda

APPRECIER LE CIRCUIT

There are no reviews yet

Leave a Review

Rating