L’ouest de la Géorgie –  l’ancien royaume de Colchide, terre de la Toison d’Or et princesse Médée, centrée sur Poti moderne, était à l’origine une colonie grecque et connue pour sa célèbre École de rhétorique et de philosophie. Koutaissi – la plus grande ville de la Géorgie occidentale. La capitale de l’ancien royaume de Colchide dès le deuxième millénaire av. Beaucoup d’autres colonies ont été fondées par la suite sur la côte de la mer Noire par cette civilisation célèbre, qui abrite aujourd’hui de magnifiques sites de l’UNESCO.

1

Jour 1. Arrivée .

Rencontre à l’aéroport. Transfert à l’hôtel.   Nuit à Tbilissi.
2

Jour 2. Tbilissi

Petit déjeuner à l’hôtel.Départ pour découvrir la charmante Vieille ville de Tbilissi.

Cette historique capitale fut construite et reconstruite des douzaines de fois et pourtant les rues pavées de sa célèbre vielle ville sont toujours là. Les voyageurs peuvent vagabonder à travers les petites allées longées de superbes balcons et dans les rues serpentantes via d’anciennes églises et petites boutiques qui donnent le sentiment de voyager dans le passé.

L’imposante Cathédrale de la Sainte Trinité est la plus haute église de tout Tbilisi et le symbole de la Nouvelle Géorgie. Son dôme doré s’élève de la colline de Sainte-Ilya et est visible de quasiment partout dans la ville. Le superbe édifice fait partie d’un immense complexe qui inclut un monastère, une école de théologie, un hôtel et neuf chapelles (dont cinq souterraines). Considérée pendant longtemps l’un des plus beaux édifices de la ville, la Cathédrale de la Sainte Trinité fut construite pour coincider avec les 2.000 ans du christianisme et les 1.500 ans de l’indépendance de l’église géorgienne.  Elle mélange plusieurs styles architecturaux du pays.

La célèbre cathédrale de Metekhi est située dans l’un des quartiers les plus historiques de Tbilisi, au sommet d’une superbe falaise où la légende raconte que le saint patron de la ville fut supplicié au VIIIème siècle. Construite au Moyen-Âge, la cathédrale de Metekhi comprend trois absides tournées vers l’est et quatre impressionnants pilliers.  Les voyageurs peuvent découvrir le site et cette église historique avant d’explorer son petit jardin caché et de se rendre vers le pont de Metekhi et le monument emblématique construit en l’honneur du roi Vakhtang Gorgasali.  La meilleure vue pour admirer cette superbe cathédrale se trouve au sommet de la forteresse Narikala.

Puis par téléphérique vous vous rendrez à la forteresse Narikala, les citadins l’appellent ‘‘l’âme et le cœur de la ville’’. Une forteresse construite au VIe siècle sur une colline raide dominant le rivière Koura.Ancienne citadelle perse est l’une des structures les plus reconnaissables dans le panorama de la vieille ville de Tbilisi et offre parmi les plus belles vues sur la ville. Narikala est divisée en deux sections avec l’église Saint-Nicolas, construite dans les années 1990, se trouvant au niveau le plus bas. Le monument Kartlis Deda se trouve également à proximité.

Les bains sulfureux, datés du 17ème siècle, sont des constructions basses en briques rouges, creusées dans la terre et couronnées de coupoles avec à leur sommet une petite ouverture pour éclairer l’intérieur. Ces bains sont le rendez-vous des habitants de Tbilissi qui viennent profiter du bienfait de ces eaux chaudes sulfureuses qui jaillissent entre 35 et 37°C. Lors de son voyage en Géorgie, Alexandre Dumas en a d’ailleurs profité et écrit : “Le sentiment merveilleux de liberté et du bien-être m’a envahi. Toute ma fatigue s’est envolée et je me suis senti assez fort pour monter la montagne

Sioni ou la cathédrale de Sioni au nom de Notre Dame , est un des plus connus monuments dans la vieille partie de la ville. Le début de sa construction se rapporte vers les V – VI siècles, mais la fin se rapporte vers la première moitié de VII siècle. La Cathédrale est appelée en l’honneur de Sion de Jérusalem. La plus grande chose sacrée de la Géorgie se trouve ici , c’est la croix Sacré de Nino, affirmant le christianisme sur la terre géorgienne. La croix est faite de deux ceps et il est entrelacé, selon la légende, par les cheveux personnels de la sacrée.

L’église Anchiskhati – La plus ancienne église en pierre de Sacrée Maria construite au temps de l’héritier de Vakhtang Gorgasali, Dachi Oudjameli au VI siècle s’est gardée dans une la vieille partie de la ville. Le plus beau bâtiment rectangulaire de l’église est construit sous l’influence d’une ancienne architecture palestinienne. Les portes de l’église Anchiskhati sont ornées de la croix traditionnelle géorgienne, qu’a fait la Sacrée Nino.  Le nom actuel l’église a reçu au XVII siècle, quand on a transféré ici une grande icône de la cathédrale Anchi (la Géorgie du sud). L’icône de l’icône du Christ acheiropoiète est un des plus grand choses sacrées de la Géorgie.

Mtatsminda signifie  » montagne sacrée « , car c’est là que saint David aurait prêché au VIe siècle. D’ailleurs, la montagne est parfois appelée mont Mamadaviti,  » du père David « . La montagne est dominée par la silhouette d’un restaurant prestigieux, récemment réhabilité, et de la tour de la télévision. Tout le quartier qui s’étend entre Roustavéli et la colline se nomme Mtatsminda ; c’est un quartier en grande partie du XIXe, charmant, un dédale de petites ruelles ombragées qui montent vers la colline.

l’avenue Roustaveli  est une principale artère de la ville, selon qui coule la vie de la ville.   Centre bouillonnant du pays, l’avenue Roustavéli est le point de rencontre du tout Tbilissi. Les Géorgiens y passent des heures à se promener, bavarder, s’affairer. En Géorgie, c’est l’épicentre de tout événement politique. C’est également là qu’on doit sortir, se montrer. Pour le visiteur, c’est l’endroit rêvé pour voir battre le coeur de la Géorgie et s’y immerger.

Diner. Temps libre

3

Jour 3. Tbilissi – Ambrolaouri – Nikortsminda— Koutaissi

Petit déjeuner. Votre route prend ensuite la direction du Ratcha– deuxième régions viticole de Géorgie après la Kakhétie. C’est ici qu’on produit le Khvanchkara – un vin moelleux couleur rubis, aux accents de framboise et d’amande, qui était le vin préféré de Staline. Sur place, visite d’une usine de vin traditionnelle modernisée, et dégustation de Tvishi (blanc semi-doux) Khvanchkara et Alexandrouli (rouges).

Départ d’Ambrolauri en direction de l’Est.En chemin, visite de l’église Barakoni du XVIIIe siècle, construite sur une falaise abrupte au pied de laquelle coule la rivière Rioni, puis de l’église Nikortsminda, célèbre pour ses fresques extérieures. Parmi de nombreux motifs visibles sur les bas-reliefs, on notera la représentation récurrente des thèmes de la vigne et du raisin : en Géorgie plus qu’ailleurs, le vin symbolise le lien entre les hommes et Dieu.

Après le déjeuner visite d’un unique temple dans la région de Racha de l’époque de l’Age d’Or – la cathédrale Nikortsminda, construite du XIe siècle. Elle présente un intérêt exceptionnel en raison de l’abondance et de l’excellent état de conservation des sculptures qui ornent notamment ses façades, ce qui en fait un des fleurons de l’architecture ecclésiastique géorgienne, mais aussi parce que sa coupole est l’une des deux seules coupoles d’églises géorgiennes du XIe siècle conservées dans leur état primitif.
Nuit à Koutaissi. Dîner. Temps libre.

4

Jour 4. Koutaissi-Axaltsikhé–Borjomi-koutaissi

Après avoire le petit déjeuner decouverte Akhaltsikhé – le centre administrative de la région. Son nom signifie « Nouvelle Forteresse » et la ville est connue déjà de l’âge de bronze. Complexe de la ville-forteresse est dominé par Rabati, ancienne partie de la ville Akhaltsikhé. Ici on trouve mélange des différentes cultures. Complexe a été rénové et maintenant il est très attirants pour les touristes. Ici on peut visite Musée d’Art et d`Histoire qui fait partie de l’héritage culturel. Dans le complexe on trouve un Mosquée et un Minaret aussi bien qu’une Synagogue qui prouve que cette ville est multiculturelle et multi-religieux.
Monastère de Sapara – environ 10-12 km en dehors de Akhaltsikhé dans les montagnes. Le monastère a été créé au Xe siècle, mais l’église principale, Saint-Sabas, a été construite au courant du XIIIe siècle.   Les murs ornés de fresques n’ont pas été blanchis à la chaux, et restent en bon état (surtout après une restauration récente). Lors d’une visite, assurez-vous de gravir les pentes voisines vers un affleurement rocheux pour obtenir de belles vues sur le monastère et les vallées des environs.

Borjomi est l’une des plus populaires stations balnéaires de la Géorgie connue par ses stations thermiques ses eaux minérales riches de vertus curatives.La forêt mixte est composée de châtaigniers, hêtres et de charmes, des arbres aulne, chêne de Colchide, bouleau, l’érable de montagne ainsi que par les forêts de pins et de sapins.

Le Parc National de Borjomi – Kharagauli est situé au coeur de la Géorgie. Le parc couvre plus de 76.000 hectares de forêt vierge – à près de 1% du territoire de la Géorgie où on peut trouver des espèces rares de la flore et la faune. En outre la beauté intacte du parc national et les villages environnants sont riches des monuments historiques, une grande variété de paysages naturels, historiques et architecturaux et les industries artisanales.
Retour à Kutaissi. Diner. Temps libre.

5

Jour 5. Koutaissi – Martvili – Nokalakevi – Koutaissi

Petit déjeuner. Visite de Canyons de Martvili se trouvent près de la ville Martvili. C est un canyon spectaculaire connu pour ses cascades tout au long du trajet sur un petit bateau. A cause de l’humidité la nature est très varies et attractive.

la cathédrale de Martvili – un ancien monasère connu sous le nom Chkondidi. Le monastère sur une colline au centre de la ville, était le centre ecclésiastique de la Mingrélie à l’époque médiévale. Ici a fait ses études un grand roi géorgien David Agmashenebeli. Ici se trouvait un scriptorial où les moines traduisent les anciens sources de la littérature mondiale depuis ou vers le géorgien.

Ensuite visite de la ville Nokalakevi – un des plus anciens monuments historique et architectural de Géorgie. Auparavant la ville était nommée Archaeopolis d’où selon la légende les argonautes ont volé le Toison d’Or. 16[2]
Site Nokalakévi représente le complexe archéologique et architectural, avec des systèmes bien fortifiés, palais, bains, arcs, églises et tunnel unique. L’ensemble de la zone présente 20 hectares à lintérieure de lenceinte. Le site se développe à partir le 13es av. JC jusqu’à 6es. On a retrouvé, lors de fouilles, plusieurs ateliers pour la fabrication de petites sculptures en céramique et des perles pour certains rituels; une place rituelle avec deux figurines – des têtes zoomorphes en céramique – le symbole de la fertilité.
Retour vers Koutaissi. Diner. Temps libre.

6

Jour 6.Koutaissi – Ozourgueti – Bakhmaro – Batoumi

Petit déjeuner. Déplacement vers la region Gouria, situé dans le sud-ouest du pays, sur la mer Noire. Une région de moyenne – haute montagne et de collines descendant du Petit Caucase vers la mer Noire. Les valées de montagne  sont magnifiques, les collines charùants et avant tout, les villages sont superb  et étalés sur tous les reliefs imaginables, entourés  de thé ou de mais.

Visite  Bakhmaro, situé à 2000m. au-dessus du niveau de la mer. C est la plus haut lieu dans la région Guria, zone alpin. Air est exceptionnel. C est un mixte de l’air de la Mer et des montagnes qui fait encore lus attirant ce ressort. Il existe l’eau de source qui porte le même nom “Bakmaro”.

Visite Nabeghlavi – la deuxième eau minérale du pays après Bordjomi. Nabeghlavi est une jolie petite station de santé en montagne, étalée le long du torrent. On peut visiter la fabrique d’eau minérale.  Le rôle de la ville à l’époque soviétique était similaire (à plus petite échelle) à celui de Bordjomi ; thermes, sanatoriums y fonctionnaient à plein temps.
Départ pour Batoumi. Dîner. Temps libre.

7

Jour 7. Batoumi – Koutaissi

Visite de Batoumi, la plus grande ville de la région d’Adjarie et le port principal de Géorgie. Batoumi se trouve sur la côte de la mer noire et est encadré par la flore exotique des régions subtropicales. Les palmiers, les cyprès, les magnolias, les lauriers-roses, le bambou, les lauriers, le citron et les orangers, le thuya et le buis embaument ici exactement à chaque pas. Batoumi est disposé dans la baie confortable naturelle de la mer noire. Il est mieux d’observer le action romantique du départ des navires du port du quai de Batoumi. Les habitants de Batoumi appellent cette place comme le parc-boulevard Maritime.

Le parc-boulevard Maritime ceint la ville selon sa frontière avec la mer sur 2 km et Batoumi est toujours beaucoup animé. C’est la plus populaire place chez les habitants de Batoumi, ainsi que chez les visiteurs de la capitale. On a établit ici le symbole de la ville – le Dauphin avec le palme. Toute l’année les dauphins s’ébattent près les bords de Batoumi, étant devenu la partie intégrante de l’aspect de la station balnéaire.

La plage urbain se trouve non loin du boulevard. Les plages de Batumi et des alentours sont pierreux, sans sable. Les théâtres, le cinéma, les restaurants et d’autres institutions divertissantes s’installent vers l’est de la plage.

Visite forteresse de Gonio, précédemment connue sous le nom d’Apsarun, se trouve au sud, 12km de Batumi. Elle est en forme rectangulaire avec des portes sur chacun des quatre côtés. Le mur est renforcé avec dix-huit tourelles. La forteresse est mentionnée dans les sources Grec – Romaines (1er siècle). L’empire romain, Byzance, et plus tard les villes – républiques de l’Italie montrent le grand intérêt pour la forteresse. D’après les annales et les données archéologiques historiques, elle est le point d’appuie militaire très important. Son histoire est liée au voyage d’argonautes qui augmente le plus l’intérêt des historiens.

Forteresse de Petra date du 6 s et aujourd’hui elle est en ruines. L’étymologie du mot Petra vient du grec est signifie ,,solide’’. Ville-Forteresse Petra a toujours eu une grande importance grâce a sa position stratégique entre Géorgie, Byzantine, Iran et Arménie. Tout en haut de forteresse il y a des vues magnifique qui s’ouvre sur la Mer. Les ruines de la forteresse  Petra se trouve  dans le village de Tsikhisdziri.

Depart vers Koutaissi. Diner. Temps libre.

8

Jour 8. Koutaissi – Zougdidi – Mestia

Petit déjeuner. Déplacement vers Zougdidi. Le trésor de la ville c’est le palais des comptes Dadiani avec un parc majestueux. Le Palais est le musée d’architecture et dhistoire, patrimoine culturel de Géorgie où sont exposés certaines matériaux du trésor de Taghiloni, la robe de Sainte Vierge Marie, des manuscrits du XIIIe-XIVe siècles, reliques Mémoriaux de la dynastie des Dadiani, qui gouverna la province de Mingrélie durant plusieurs siècles et les objets concernant à l’empereur Napoléon Bonaparte – apportés au Palais par le gendre de David Dadiani, prince Achille Murat, qui était le petit-fils de la sœur de Napoléon, Caroline.

En route vers Mestia vues pittoresques sur les quatre chutes d’eau et trois sommets du Caucase – Ouchba, Mazera et Chkhelda. Tour panoramique de Mestia – centre administratif de la Haute Svaneti et ville incluse dans la liste du patrimoine mondiale de l’UNESCO.   Visite de musée Ethnographique . On pourra découvrir les superbes icônes médiévales svanes (dont la fameuse icône de Saint-Georges tuant l’empereur Dioclétien, XIe siècle), des évangiles illuminés du IXe au XIIIe siècle, et d’autres reliques du passé, comme les croix d’autel en or et incrustées de joyaux. Les trésors des églises de Svanétie sont recueillis ici en nombre ; de plus, on peut voir les superbes photographies historiques du photographe italien Vittorio Sella, qui retrace la Svanétie des années 1890. Visite Latali et Lenjeri seule nef des basiliques du 8 s. construit par des pierres, sans fioritures, avec l’intérieur richement décoré avec des peintures murales
Enregistrement à l’hôtel à Mestia. Dîner. Temps libre.

9

Jour 9.Mestia – Poti – Koutaissi

Petit déjeuner. Route vers Poti – le port principal de Géorgie au bord de la mer Noire et la rivière Rioni. La ville a été construite comme la forteresse pour la défense de la ville sur la place d’une colonie grecque Fasiss, une destination finale des Argonautes.

Balade dans le parc national Colkhide. Le lac Paléostomi et la zone qui l’entoure constituent le seul vestige de l’ancien écosystème dit  » de Colchide « , qui fut asséché par les Soviétiques dans les années 1920-1930. Staline créait le parc en même temps qu’il détruisait le reste de l’écosystème ! Il s’agit d’une zone marécageuse, subtropicale et humide datant de l’époque tertiaire, et dont on peut voir des résidus en ligne continue sur tout le continent eurasien.  Cette zone humide possède une biodiversité archaïque et riche, précieux témoignage du tertiaire parvenu jusqu’à nous. Plus d’une trentaine d’espèces de poissons sont présentes dans le lac, et 21 types d’oiseaux migrateurs y viennent d’Europe en hiver.  le physicien grec Hippocrate voyageait dans la zone au IVe siècle avant J.-C ; il y décrivit que les gens habitaient bizarrement sur les marécages, se déplaçaient en bateau et buvaient l’eau de pluie. Il dit aussi étrangement qu’ils étaient si grands et si gros qu’il ne pouvait pas voir leurs visages.

En option promenade en bateau sur la rivière Rioni et le lac Paliastomi.
Retour à Koutaissi. Dîner. Temps libre.

10

Jour 10. Koutaissi – Tbilissi

Après le petit déjeuner découverte Koutaissi. Koutaïssi et son environnement direct détiennent la majorité des attractions de l’Imérétie (Guélati et Motsaméta, à proximité également Nikortsminda en Ratcha). La vieille ville de Koutaïssi, chargée d’histoire, est attrayante. L’endroit est stratégique, à la lisière des collines d’Imérétie, de la chaîne du Grand Caucase Samgourali et de la plaine de Colchide.  Les vieux quartiers de Koutaïssi sont verts, pleins de jardins et d’habitations pittoresques qui serpentent agréablement sur les deux collines.
La cathédrale de Bagrati  (Unesco) est une cathédrale construite au xie siècle. Aujourd’hui en ruines, elle est un chef-d’œuvre de l’architecture médiévale géorgienne.  Située sur la colline Uk’imerioni, elle est construite au début du xie siècle pendant le règne du roi Bagrat III, d’où son nom, signifiant « la cathédrale de Bagrat ». Une inscription sur le mur septentrional révèle que le plancher fut installé en « chronicon 223 », donc 1003 au calendrie julien.

Le monastère de Gélati (Unesco), sans doute l’un des plus beaux exemples de l’architecture géorgienne entreprise par David le Constructeur, qui s’y fit enterrer. Le sanctuaire fut le siège d’une académie religieuse particulièrement rayonnante. L’on y étudiait alors, outre la théologie, l’histoire, la rhétorique et la philosophie. On peut toujours y admirer des fresques datant pour l’essentiel des XVIe et XVIIe siècles ainsi que, dans l’abside de l’église centrale, une magnifique mosaïque du XIIe siècle représentant une Vierge de majesté entourée d’archanges.

Visiter des grottes Sataplia . Sataplia State Reserve est un monument le plus multiforme et très rare. Ici nous rencontrons cinq grottes charrettes qui sont célèbres pour leur beauté, leur taille et à partir de points des scientifiques de vue ont été pris une grande considération. Un de ces Longueur grotte karstique est de 600 m., la beauté de cette caverne est une salle en forme de coupole, située à 100 m.

Départ à Tbilissi. Dîner . Temps libre.

11

Jour 11. Départ.

Petit déjeuner à l’hôtel. Promenade pour l’achat de souvenirs et photos avant de repartir. Transfert à l’aéroport et vol retour.

 

                                                               

                                             Tarif pour une personne $  (US Dollars)

 

 

Hébergement              SNGL               DBL            TRPL
Maison d’hôtes               699               559            529
Hôtel  3*               899               699            639
Hotel 3*+               1039               799            719
Hôtel  4*               1639               1039            899

 

.Ce prix comprend: Tous transports terrestres, transfert de l’aéroport, Hébergement  à Tbilissi (3 nuit), Koutaissi (5), Batoumi (1), Mestia (1).  Petit déjeuner à l’hôtel (10), Assurance, Les services de guides locaux.

N’est pas compris dans le prix: Tarif aérien. Repas  et  Boissons  non mentionnés dans le programme.

Nokalakevi
Old-Tbilisi-narikala-fortress
Abanotubani
Sioni
Mtatsminda
Nikortsminda
Glola lak
Racha
Rabati
Batumi
Batumi
Svaneti
Svaneti
Mestia-mont-chkhara
Dadiani palais
Bagrati
Gelati
Motsameta
Sataplia

APPRECIER LE CIRCUIT

There are no reviews yet

Leave a Review

Rating