ALAVÉRDI

Alaverdi

Alavérdi  (Région de Kakhétie)

La cathédrale  d’Alavérdi – Elle est située en plein milieu de la plaine de l’Alazani, près du village d’Alavérdi dans la région d’Akhméta, 20 kms de Télavi.  Le monastère a été fondé par le moine assyrien Joseph déjà au VI s. Il venait d’Antioche et s’établit à Alaverdi, alors un petit village et un centre de l’ancienne foi paîenne, étant dédié à la Lune. Cette église, construite pendant la période de l’unification de la Géorgie, représente exemple typique de l’architecture géorgienne. L’église d’aujourd’hui de St George d’Alavérdi  a été édifiée au XI s. par le roi de Kakhéthie Kviriké le Grand et devient le centre religieux de la région.

C’est incontestablement le monument majeur de la Kakhétie. Saint-Georges-d’Alavérdi est l’une des trois grandes cathédrales géorgiennes du XIe siècle,  l’un des trois piliers symboliques de l’histoire géorgienne.   La cathédrale d’Alavérdi, à l’époque de David le Reconstructeur, devait soutenir le royaume. Pilier oriental de l’orthodoxie, Alavérdi est la plus haute église historique du pays (51 m) . Elle est le plus oriental des monuments historiques de la chrétienté dans cette partie du monde.

L’ensemble comprend la résidence épiscopale, une salle à manger, un clocher, des thermes, une cave et le mur de défense.  Il y a trois entrées de trois côtés. Le grand espace de l’intérieur de cathédrale (42 m x 26 m) est éclairé par une lumière par 16 fenêtres dans le cou du dôme. Alavérdi a une décoration relativement austère avec la sculpture et les ornements généralement typiques pour Kakhéti.  l’ intérieure est couverte de pierre ponce. Le toit de cathédrale Alaverdi est construit avec les tuiles bleues vernies. Il y a beaucoup d’instriptions des murs de la cathédrale.

Le monastère est entouré avec une clôture (XVII siècle) dans lequel il y a une chambre de trois niveaux – la résidence d’un Évêque ; palais de briques , bain, cave de vin, cellules pour les moines. La cathédrale d’Alavérdi était un des centres importants d’alphabétisation géorgienne. Ici a été réécrit un des manuscrits géorgiens les plus vieux – les Évangiles d’Alaverdi (1054) qui aujourd’hui est gardé au Centre national de Manuscrits.

La cathédrale d’Alavérdi est présentée à l’insertion sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.