ANANOURI

ananuri

Anan0uri (Région de Mtskhéta-Mtianétie)

L’ensemble d’Ananouri, date du 17ème siècle. Il est situé sur la rive gauche du fleuve d’Aragvi, sur la route militaire de la Géorgie, 66 km deTbilisi. Il comprend une muraille, un porche, une grande église et petite église Gvtaeba, une tour avec un toit pyramidal, d’une église Mkurnali, un tour Sheupovari, d’un clocher, d’un ressort et d’un réservoir. La façade est riche d’ornement qui comporte les images d’humain, animales et florales. Le site d’Ananouri était constitué de deux forteresses. Celle du bas, Kvémo Ananouri, est une ruine. C’était une structure large comprenant des habitations ; elle contient également aujourd’hui plusieurs ruines. La forteresse du haut, si pittoresque et remarquablement conservée, est composée de deux églises et d’une tour défensive.

Directement en face de l’entrée se trouve la plus récente des deux églises, l’église de l’Assomption. Elle date de 1689 ; ses façades sont décorées avec abondance. La porte est ornée d’inscriptions. A l’intérieur, les fresques sont relativement bien préservées. Etrangement construite à un mètre à peine de l’église, se dresse une tour défensive du nom de Chéoupovari. Les derniers défenseurs des Aragvi assassinés par les Ksani sont tombés au sommet. Avec un peu de chance, la porte sera ouverte et vous pourrez y monter pour découvrir une vue imprenable.  La plus petite église, tout au fond et partiellement endommagée, est l’église de la Vierge, de la fin du XVIe siècle. C’est le sanctuaire des ducs de l’Aragvi, certains d’entre eux sont enterrés ici. L’église est à moitié abandonnée et très sombre ; des fresques magnifiques l’ornent, qui sont exposées à l’effritement et au vandalisme. Dans certains recoins sombres, allumer un briquet permettra de découvrir des beautés picturales inestimables.

Ananouri est présentée à l’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.