BODBÉ

Bodbe

la cathédrale Bodbé  (Région de Kakhétie)

Clôturé dans la cathédrale Bodbé est la tombe de saint Nino, une figure féminine la plus remarquable dans l’histoire des débuts du christianisme. Selon les auteurs géorgiens et grecs, au début du IVe siècle, Nino, une femme Cappadocian, a été amené comme esclave en Géorgie, où elle acquiert rapidement une réputation pour la guérison des gens au nom de Jésus-Christ, y compris la reine géorgienne. Le roi demanda Nino de lui enseigner la religion chrétienne, et, dirigé par Nino, une église a été construite, en gagnant beaucoup de convertis et conduisant à l’empereur Constantin envoyer le clergé à la Géorgie. Cathédrale Bodbé est donc sacré pour toute la chrétienté, ainsi que dans le diocèse formé au Ve siècle, qui est toujours actif aujourd’hui.

La cathédrale actuelle a été construite ca. 850, sur le site d’origine de l’église de Saint-Nino, qui n’a pas survécu. Cathédrale Bodbé est une basilique à trois nefs avec un axe long tronqué, typique des églises géorgiennes, donc moins de piliers de soutien. La cathédrale est construite entièrement en briques, rare dans neuvième siècle Géorgie. L’intérieur est orné de peintures murales et des fragments de peintures datant du XIIe au XVIIe siècles XIXe siècle. Malgré les guerres, les tremblements de terre, et les modifications, la cathédrale Bodbé a survécu. Cependant, un revêtement de ciment appliqué dans un effort de conservation des années 1980 a conduit à la condensation et l’humidité, affectant les peintures murales. En outre, un mur du XVIIe siècle en cours d’exécution autour de trois côtés de l’église menace la stabilité du bâtiment et gâte ses proportions réelles.