DMANISSI

Dmanisi

DMANISSI  (Région de Kartlie)

La commune de Dmanissi contient l’un des plus beaux sites historiques de Géorgie : un complexe ecclésial dominé par les ruines d’une vieille ville médiévale, le tout au-dessus d’un canyon typique des contreforts du Petit Caucase. Depuis peu, le site a de plus une tout autre importance pour les historiens géorgiens. En 2001, des archéologues y trouvaient le crâne d’un homme datant de 1,80 million d’années avant notre ère, soit le plus ancien Homo retrouvé jusqu’ici hors du continent africain. Les fouilles ultérieures ont révélé d’autres crânes plus récents ainsi que divers ossements.

Les Géorgiens aiment à dire que le premier Européen viendrait donc de Géorgie, laquelle aurait été sa première étape après l’Afrique. Mais le champ de l’archéologie est complexe et différentes théories s’affrontent, certaines remettant même en question la théorie de l’homme issu d’Afrique.

Les ruines de la ville médiévale de Dmanissi sont très visibles et assez impressionnantes. Elles offrent un magnifique point de vue sur le paysage déchiqueté alentour, à la confluence des deux rivières, dont l’une coule dans un profond canyon enfoncé dans le plateau du Petit Caucase.

La jolie basilique de Sion, Dmanissis Sioni, du VIIe siècle, à l’étrange structure qui donne l’impression que deux églises s’emboîtent l’une dans l’autre, s’élève au pied des ruines de la ville. Le tout donne un site particulièrement photogénique.

La ville de Dmanissi fut évoquée pour la première fois au IXe siècle comme possession de l’émirat arabe de Tbilissi. Elle fut particulièrement importante aux XIe et XIIe siècles, lors de l’apogée de la Géorgie médiévale. Elle fut saccagée par les Turcomans en 1486, pour être finalement désertée.