MONASTÈRE MARTKOPI

Martqopi monastery

Le monastère de Martkopi (Région de Kvémo Kartlie)

Le monastère de Martkopi  a été fondé au VIe siècle par le moine Antoine, l’un des treize saints pères assyriens. Le toponyme Martkopi est dérivé de l’épithète géorgienne de Saint Antoine, Martodmkopéli -littéralement, « celui qui vit dans la solitude », « un ermite », tandis que nommer l’église d’après la divinité est une référence à l’icône du Christ acheiropoïète, aurait apporté par Antoine d’Edesse. Le père Antoine a choisi de vivre dans une enclave isolée sur le mont – Akriani, où il priait avec ferveur jour et nuit. Antoine s’est fait connaître dans la région en tant que faiseur de miracles et a rapidement été entouré d’une foule d’adeptes, ce qui a conduit avec le temps à la renaissance de la vie monastique de Martkopi.

Le monastère de Martkopi a été endommagé et restauré à plusieurs reprises au cours de l’histoire. Le complexe actuel se compose de l’église principale du dôme, d’un clocher, du pilier du moine Antoine et de diverses autres structures. L’église principale a été entièrement reconstruite au milieu du XIXe siècle pour remplacer l’ancien édifice médiéval en ruine. Sur le plan architectural, il ressemble à d’autres clochers contemporains de Géorgie. Plus à l’est, au sommet d’une colline, se dresse une tour, connue sous le nom de pilier du moine Antoine. On pense qu’il a servi d’ermitage de stylite au cours des 15 dernières années de la vie du moine. Actuellement, le complexe du monastère de Martkopi reste ouvert aux visiteurs et constitue une étape intéressante pour les voyageurs et les pèlerins.

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.