l’est de La Géorgie – le  royaume antique d’Ibérie, l’un des premiers pays de la région qui a adopté le christianisme (en 337 après JC). De la richesse de l’histoire témoignent  de nombreux monuments : les constructions de culte de l’époque du christianisme précoce- vieilles églises et monastères, perdu dans les montagnes du Caucase.

1

Jour 1. Arrivée.

Rencontre à l’aéroport. Transfert à l’hôtel.

Découvert de l’avenue de Roustavéli. Pour en savoir plus sur Tbilissi et pouvoir toucher ses traditions, vous devez vous promener le long de l’avenue Chota Roustavéli. La longueur de l’avenue n’est que d’un kilomètre et demi, donc une promenade le long de celle-ci ne sera pas fatigante. Une variété d’histoires – du comique au tragique – est associée à presque toutes les maisons de Roustavéli.

L’avenue est une combinaison de bâtiments anciens et modernes, de galeries d’art, de salles d’exposition, de théâtres, de centres commerciaux, de cafés, de restaurants et de boutiques de cadeaux. Platanes ombragés, monuments aux Géorgiens éminents, façades en stuc, hommes de bronze, rues qui montent – tout cela est l’avenue centrale de Roustaveli. Le soir, l’éclairage d’origine s’allume et l’avenue devient encore plus belle.

Nuit à Tbilissi

2

Jour 2. Tbilissi Ananouri – Goudaouri -Sno - Kazbégui – Tbilissi

Mtskhéta-Mtianétie  l’un des endroits les plus pittoresques et les plus diversifiés de Géorgie. les sommets enneigés du Grand Caucase avec une hauteur de 3500 et 5000 m, des cols de montagne, de belles gorges, des lacs isolés et des vallées alpines. Il regorge d’anciens chefs-d’œuvre architecturaux et de la légendaire route militaire géorgienne, l’une des plus belles routes du monde.

Visite de la forteresse d’Ananouri,  magnifiquement élèvé au-dessus du réservoir de Jinvali. Les murs de la forteresse en pierre avec la tour quadrangulaire principale et les tours rondes, deux églises en forme de dôme, une tour avec un toit pyramidal, un beffroi et quelques autres bâtiments ont survécu à ce jour. La forteresse appartient au début de l’ère féodale et servait d’avant-poste de défense, bloquant la route menant aux gorges de Dariali. À l’heure actuelle, Ananuri est l’un des monuments historiques et culturels les mieux conservés. Le château d’Ananuri fait partie des candidats à l’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Visite de la station de ski de Gudaouri. Sur le versant sud de la chaîne du Grand Caucase, à plus de deux kilomètres d’altitude, se trouve un coin étonnant du Caucase – une station de ski moderne et en plein développement, Gudaouri. Grâce aux luxueuses étendues enneigées du col de la Croix, qui mène de la vallée de la rivière Térghi à la vallée de la rivière Aragvi, et au magnifique temps ensoleillé tout au long de la saison de ski. Au service des athlètes, il existe des itinéraires de toutes les catégories de difficulté – des pistes « vertes », adaptées même aux skieurs et snowboarders débutants, et se terminant par des pistes « noires » d’un haut niveau de complexité.

Visite de la forteresse de Sno. Le constructeur de cette forteresse n’est pas connu. Cette forteresse est souvent appelée la forteresse de Goudoushaouri. La forteresse a une clôture presque ronde et une tour. Il est situé sur le côté nord dans un endroit élevé. La clôture de la forteresse est complexe, elle se compose de nombreux éléments de protection. La seule entrée de la forteresse est de l’est. La tour servait à l’observation et aux opérations de combat. La seule façon d’entrer dans la tour était par une échelle. Le village de Sno est célèbre pour le fait que le patriarche Ilia II est né ici. Dans la cour de la résidence du Patriarche se trouve une église en activité.

Visite de l’église de la Sainte Trinité (Sainte Trinité de Guerguéti). L’un des symboles de la Géorgie chrétienne, construit au XIVe siècle. La Trinité de Guerguéti frappe l’imagination à la fois par son charme sévère et la beauté sauvage de cet endroit. Il se dresse littéralement au-dessus des nuages – la hauteur au-dessus du niveau de la mer est de 2170 mètres. Pendant longtemps, l’une des reliques les plus sacrées des chrétiens géorgiens, la croix de Saint Nino, reposait ici, dont il partageait l’honneur avec Svétitskhovéli et Sioni de Tbilissi . L’église a été construite dans le contexte des glaciers éternels de Kazbégui – la même montagne des mythes grecs anciens, où les dieux ont enchaîné Prométhée pour avoir volé du feu pour les gens.

Nuit à Tbilissi

3

Jour 3. Tbilissi - Bolnissi - Dmanissi - Tbilissi

La région de Kvémo Kartlie était autrefois connue sous le nom de Trialétie. Cette région de Géorgie est inextricablement liée non seulement à l’histoire du pays depuis l’Antiquité, mais aussi à l’histoire de toute l’humanité.

C’est ici qu’au cours des fouilles ont été découverts les cinq plus anciens squelettes d’hominidés d’Europe, attribués à l’espèce Homo Georgicus, vieux d’environ 1 800 000 ans, c’est ici que se trouvent les restes de vases en argile avec des pépins de raisins cultivés datant du 6e millénaire av. ont été trouvés, ce qui a permis aux scientifiques de parler de la Géorgie comme le berceau de la vinification.

Visite de la forteresse de Tsourtavi. Tsourtavi est l’une des dernières forteresses de ce type, qui a été construite dans le royaume de Kartlie-Kakhétie. La superficie de la forteresse est de 2 000 mètres carrés. La hauteur des murs est de 6 mètres. Il y a des tours aux angles de la forteresse. Une autre tour se dresse au centre des murs est et ouest. Le premier d’entre eux est l’entrée principale de la forteresse. Sur la façade, vous pouvez voir un bas-relief représentant des lions enchaînés. Toutes les tours sont équipées de meurtrières, d’embrasures pour les pierres et d’évents à canon. À ce jour, sur le territoire de la forteresse, il existe un couvent en activité nommé d’après la sainte grande martyre reine Ketevan.

Visite de l’église des Saints Pierre et Paul et le complexe du monastère. L’église a été construite au sommet du mont Elia, à une altitude de 820 mètres au-dessus du niveau de la mer, d’où s’ouvrent les plus beaux endroits de la région. Ce lieu est riche en histoire. Depuis les temps anciens, il y avait une petite église au nom des apôtres Pierre et Paul. Les terrasses en pierre sur la montagne, où des vignes ont été plantées et des vignes de différentes variétés ont été greffées, sont tout simplement fascinantes et chaque touriste voudra voir cela de ses propres yeux. Ces vignobles en terrasses n’ont pas d’analogues dans le pays. Le monastère possède sa propre cave, car la vinification du monastère occupe une place particulière dans l’histoire de la Géorgie.

Visite de Sioni de Bolnissi. Un type similaire de temples en Géorgie a commencé à être érigé à la fin du 5ème siècle. Sioni de Bolnissi  est la toute première basilique construite en Géorgie et toujours conservée. Étonnamment, aujourd’hui, le temple est devenu presque inchangé. La construction de Sioni coïncide avec le règne du légendaire roi Vakhtang Gorgassali. L’importance du temple et son influence sur la culture géorgienne sont grandes. Premièrement, la basilique bolnienne est la plus ancienne du pays. Et, deuxièmement, il y a des inscriptions sur la façade du temple, qui sont les premiers exemples d’écriture géorgienne Asomtavruli. Sur la façade est de la basilique, il y a une croix – appelée plus tard la croix de Bolnissi – qui est représentée sur le drapeau moderne de la Géorgie.

Visite de la ville de Bolnissi – une ville aux noms différents : Katarinenfeld, Luxembourg et actuellement – Bolnissi. Au cours des siècles passés, il y avait des villages allemands dans la région de Kvémo Kartlie. L’histoire allemande de Bolnisi a commencé en 1818 lorsque les Allemands ont été évacués de Souabe. La colonie allemande s’appelait à l’origine Katarinenfeld. À cette époque, la ville avait un tracé linéaire clair et la rue principale s’appelait Tifliser Strasse. Au centre se trouvait un carrefour, d’où se dressait au sud une église luthérienne. Les maisons ont une forme inhabituelle, qui n’est pas typique de l’architecture géorgienne.

Visite de la forteresse médiévale de Kvéchi – construite entre les 7e et 9e siècles, sur un rocher peu accessible. La forteresse de Kveshi représentait la résidence royale et princière. Jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, il servait de l’un des principaux avant-postes pour dissuader les forces ennemies de pénétrer dans cette région par le sud. Une route commerciale importante passe par ici depuis des siècles. La forteresse a la particularité d’être une sorte de point de rencontre entre les cultures occidentales et orientales. Les environs offrent une belle vue.

Visite de la colline fortifiee de Dmanissi, le monument culturel le plus important de la région de Kvémo Kartlie. Les gens se sont installés ici dès le début de l’âge du bronze – vers 3000 av. Lors de fouilles archéologiques, les restes d’un homme ancien ont été retrouvés. L’analyse a prouvé que des fragments de la mâchoire et du crâne appartiennent à Homo erectus et que leur âge atteint 1,8 million d’années. De plus, de nombreux autres fragments ont été découverts et les scientifiques ont réussi à reconstituer l’apparence du soi-disant Dmanisi Homo georgicus.

Visite de l’eglise Sioni de Dmanissi  – situé sur le territoire de la ville antique, l’un des 5 temples de Sion en Géorgie (VI-VII siècles), dans lequel des fragments de peintures anciennes ont été conservés. Dans la partie supérieure de la colonie, il y a une ancienne forteresse. Ce sont les ruines d’une structure autrefois grandiose. Les ruines de trois tours ont également été conservées, toutes orientées au sud. La défense la plus importante de la forteresse est son emplacement. Elle s’élève sur une haute colline, et il y a des gorges des deux côtés, ce qui la rendait presque imprenable et protégeait la ville des envahisseurs.

Nuit à Tbilissi

4

Jour 4. Tbilissi – Oudjarma– Chouamta – Ikalto - Tsinandali - Telavi

Kakhétie, la plus belle région de Géorgie, devient de plus en plus populaire chaque année parmi les voyageurs du monde entier. De nombreux vignobles et, par conséquent, d’excellents vins géorgiens, des sites naturels, historiques et architecturaux, de nombreux sanctuaires – telles sont les principales raisons pour lesquelles vous devriez prêter attention à Kakhétie, une région riche en histoire et, bien sûr, une délicieuse cuisine géorgienne.

Départ pour Kakhétie par le col de Gombori. Pour profiter de la nature, il  suffit de suivre cette route et de regarder comment la route, comme du vin renversé, serpente entre les montagnes. Observer des crêtes enneigées des montagnes, la végétation basse le long d’une route vallonnée, les ruisseaux sinueux. En même temps, derrière chaque virage suivant, la vue sera complètement nouvelle, fondamentalement différente des précédentes.

Visite de la forteresse d’Oujarma – une ville fortifiée historique et l’un des monuments les plus importants de l’architecture médiévale de Géorgie, en raison de son emplacement et de son importance historique. Saint Nino y a placé l’une des trois croix, symbolisant la christianisation de la Géorgie. Sous le roi Vakhtang Gorgassali, un palais a été construit ici et sa résidence est devenue la capitale de facto de Géorgie. Le panorama qui s’ouvre de la partie supérieure de la forteresse sur la rivière Iori, la chaîne de Gombori et la nature environnante est tout simplement fascinant. Sur le territoire il y a des bâtiments appartenant à différentes époques : un temple, une croix, des tours, un collecteur d’eau, des marani, des ruines de murs et d’autres objets.

Visite des  monastères Dzvéli Chouamta et Akhali Chouamta (Vieille et nouvelle Chuamta). Il y a deux monastères dans le village de Chuamta, qui étaient à une époque d’importants centres religieux de la Géorgie chrétienne. Les monastères ont été construits à différentes époques et diffèrent par le style de la structure. Dzvéli ou  Vieille Chouamta se compose de plusieurs temples construits aux Ve et VIIe siècles. Le tout premier d’entre eux est une petite église au premier plan. Le couvent actuel – Akhali ou nouvelle Chouamta a été construit plus tard, au 16ème siècle. L’ensemble monastique se compose de l’église de la Vierge, du clocher et des dépendances.

Visite de l’académie médiévale d’Ikalto. Actuellement, le complexe dispose d’une église en activité, où les reliques de son fondateur, Zenon Ikaltoéli, sont exposées pour le culte. Comme à Ghélati, le monastère possédait sa propre académie construite au XIIe siècle par le roi David IV et était l’un des centres culturels de la Géorgie. Le célèbre philosophe Arsén Ikaltoéli y a enseigné, dont l’un des élèves était le grand poète Chota Roustavéli. Le temple majestueux possède la plus ancienne cave à vin de Géorgie.

Visite de la ville de Telavi. La ville est connue depuis les Ier-IIe siècles de notre ère. e., et a longtemps été un important centre commercial sur la route des caravanes du Moyen-Orient vers l’Europe. Telavi n’est pas seulement le centre de la région. C’est le centre de toute la viticulture géorgienne, qui, comme vous le savez, est élevée au rang de culte ici. Les paysages de Telavi et de ses environs sont très impressionnants. Ici, vous pouvez profiter simultanément de la verdure des vallées fluviales, des pentes des montagnes du Grand Caucase, couronnées de sommets de mille mètres, de ses pentes, envahies de charmes et de forêts de chênes, se transformant en prairies alpines.

Visite de la résidence du roi Eréklé II. La maison-musée d’Eréklé II dans le château de Batonis-Tsikhé est située au centre de la ville de Telavi, qui a servi de résidence aux rois de Kakhétie aux XVIIe et XVIIIe siècles. Le château comprend deux églises, les ruines des thermes royaux du XIe siècle, le panthéon et le palais d’Héraclius II. Aujourd’hui, il y a une maison-musée d’Erekle II, un musée ethnographique et une galerie d’art. Dans le musée, vous pouvez voir des collections numismatiques, un sarcophage du début du Moyen Âge, des armes de la fin du Moyen Âge et une collection d’articles ménagers en cuivre des XVIIIe et XVIIIe siècles.

Visite de la maison-musée d’A. Chavchavadzé à Tsinandali est un lieu bien connu et largement symbolique. L’actuel palais Tsinandali a été construit au début des années 1800 par le célèbre poète et penseur géorgien Alexandré Chavchavadzé. Il recevait souvent des invités (Griboedov, Pouchkine, Lermontov et Alexander Dumas Sr. étaient ici), les divertissait avec de la musique, des conversations pleines d’esprit et, en particulier, des vins fins produits dans son manoir marani (cave). Aujourd’hui, le domaine abrite un musée avec des intérieurs bien conservés et des artefacts d’une époque révolue. Autour de l’élégant manoir était aménagé un parc régulier à l’anglaise avec diverses plantes rares.

Visite de la Société de « Choumi ». La cave de la société est située à Tsinandali. L’usine est équipée des équipements les plus modernes qui vous permettent de contrôler toutes les étapes du processus de production du vin, permettant de garantir la stabilité de la qualité du produit. La société Choumi a créé son propre musée de la vigne et du vin « Vazioni ». Il y a collecté 294 noms de raisins géorgiens et 92 variétés étrangères. Le musée abrite également d’anciens équipements viticoles retrouvés lors de fouilles archéologiques. Le musée propose un programme d’excursions pour les touristes. Il comprend un récit sur l’histoire de l’émergence et du développement de la vinification, en dégustant plusieurs types de vins.

Nuit à Telavi

5

Jour 5. Telavi – Grémi – Nekréssi - Kvaréli - Telavi

Visite de l’ensemble architectural  de Grémi –  Grémi frappe l’imagination par sa taille, ainsi que par la perspicacité étonnante de ses architectes. Le castle est considéré comme la perle de la région viticole de Kakhétie et ce n’est pas un hasard s’il est répertorié comme le point de chaque visite touristique dans la région. Gremi est un ensemble architectural et se compose de l’église des archanges Michel et Gabriel, d’un clocher, d’un palais à trois étages et d’une cave à vin (marani). Le complexe est entouré d’un mur avec des tours et des embrasures, où les vestiges d’un passage souterrain secret menant à la rivière sont encore conservés. C’est tout ce qui reste de l’ancienne capitale autrefois florissante de Kakhétie.

Visite du monastère de Nekréssi –  ancien complexe monastique de Kakhétie, situé dans un endroit pittoresque, juste au sommet d’une montagne, offrant une vue imprenable sur la vallée d’Alazani. Il y a plusieurs siècles, il y avait autrefois la ville du même nom Nekresi, dont les ruines peuvent être vues du haut du monastère. La vue générale de l’église et la décoration intérieure sont assez ascétiques. Le complexe du monastère combine plusieurs monuments d’architecture géorgienne, parmi lesquels il y a trois bâtiments de temple. En plus de diffuser la foi et les enseignements du Christ, le monastère était un important centre scientifique et éducatif de la région.

Le lac d’Ilya est un véritable joyau de Kakhétie, encadré par des chaînes de montagnes pittoresques. Super endroit où séjourner pour de nombreux habitants et voyageurs venant en Géorgie. Entouré d’une belle forêt avec un lac au milieu, le complexe est l’endroit idéal pour se détendre après un voyage. Le lac d’Ilya est parfaitement équipé pour les visiteurs – il y a à la fois un complexe de divertissement et un restaurant qui offre une vue magnifique sur la ville. Le lac est situé à une altitude d’environ 500 mètres au-dessus du niveau de la mer, à 200 mètres au-dessus de l’altitude de la vallée adjacente d’Alazani. A droite et à gauche du lac, il y a des montagnes boisées d’une hauteur d’environ 700 mètres. En été, vous pouvez vous baigner.

Visite de la Maison-Musée d’Ilya Chavchavadzé à Kvareli. Le musée du grand écrivain, personnage public et poète géorgien est situé dans le domaine familial Chavchavadzé. Le complexe du musée comprend une tour familiale, un bâtiment résidentiel et une salle d’exposition. Le musée contient des objets commémoratifs d’Ilya et des membres de sa famille. Un bâtiment très intéressant en termes d’architecture et un très beau jardin à l’intérieur. Visite bien organisée avec un accompagnement musical agréable. Il existe de nombreuses histoires intéressantes non seulement sur la vie d’Ilya Chvchavadzé lui-même, mais également sur l’histoire de la Géorgie.

Visite de la cave de «Kindzmaraouli». L’usine est le principal producteur de la célèbre marque de vin. L’entreprise possède les trois quarts des vignobles de la microzone de Kindzmaraouli, plusieurs caves et cavistes, un restaurant et une salle de dégustation sur le territoire de l’usine. Le vin Kindzmaraouli fermente naturellement, mais le processus est interrompu avant qu’il ne soit terminé en refroidissant les récipients de jus. Par conséquent, il conserve la douceur et l’arôme naturels des raisins Sapéravi, contrairement aux autres vins demi-doux où du sucre est ajouté. Le programme comprend une dégustation de vin.

Visite de la cave de «Kharéba». La cave est connue de beaucoup grâce à sa cave à vin unique à Kvaréli, qui est creusée dans les rochers de la chaîne du Caucase. La température constante tout au long de l’année se situe entre 12 et 14 degrés, ce qui est la condition idéale pour le vin stocké en fûts de chêne, ainsi que pour le vin déjà mis en bouteille. La longueur totale des tunnels creusés est supérieure à 7 kilomètres. Il y a aussi un secteur de musée ici – c’est un vrai marani avec du kvevri d’argile. Ici, vous pourrez déguster les variétés les plus brillantes de vins géorgiens, le célèbre chacha géorgien et le célèbre cognac.

Nuit à Telavi

6

Jour 6. Telavi– Bodbé – Signaghi – David Garédja– Tbilissi

Visite du monastère de Bodbé. Le monastère incarnait la rigueur ascétique et la grandeur religieuse. C’est ici que sont actuellement stockées les reliques de sainte Nino, considérée comme l’illuminatrice du peuple géorgien. À l’intérieur du temple, il y a un autre sanctuaire – l’icône  de la Mère de Dieu d’iviron. L’icône de la Mère de Dieu d’iviron  a répandu plusieurs fois de la myrrhe. Chaque année, de nombreux croyants viennent adorer l’image miraculeuse. L’attraction la plus importante de Bodbé est la source de Sainte Nino. Un petit temple a été construit au-dessus de la source en l’honneur de Zabulon et Sosana (les parents de Nino), et en dessous il y a une source et une fontaine.

Visite de Sighnaghi – une belle et confortable ville à flanc de montagne. Au cours des dix dernières années, la ville a été progressivement restaurée et est le centre du tourisme en Géorgie. La ville est pittoresque, lumineuse et de bon goût, c’est le résultat de l’excellent travail des ingénieurs et des designers. Les bâtiments sont construits dans le style du classicisme italien du sud avec des éléments géorgiens. C’est un lieu de divertissement varié pour tous les goûts. La ville a toutes les conditions pour passer de bonnes vacances. La ville est célèbre pour la forteresse du même nom, qui figure sur la liste des forteresses les plus célèbres et les plus grandes de Géorgie. Le long du périmètre des murs, 28 tours de guet ont été préservées, d’où s’ouvre une vue magnifique sur la vallée d’Alazani.

Visite du Musée des traditions locals. Il peut à juste titre être considéré comme l’un des meilleurs musées d’histoire locale de Géorgie. Le musée se compose de deux étages. Le premier est consacré à l’archéologie, ici vous pouvez voir des céramiques de différents siècles, des métiers du bronze, des poignards, des plats. Toutes les expositions sont signées, et il y a aussi des stands avec des informations plus détaillées. Une grande collection, y compris de petits musées qui n’existent plus dans la région de Kakhétie. Le deuxième étage est plus dédié à la peinture. La salle des peintures de l’artiste Lado Goudiachvili et la salle de l’artiste Niko Pirosmani.

Visite du complexe de monastères rupestres – David Garedja. Les fondations du complexe du monastère ont été posées dans la première moitié du VIe siècle par le moine assyrien David. Avec son disciple, il s’installa dans une petite grotte au milieu du désert de Garedja et y fonda bientôt le premier monastère – la Laure de David. Au fil du temps, le vieil ermite a eu des adeptes et après quelques siècles, il y avait environ 12 monastères rupestres dans le complexe. Des églises et des réfectoires ont été construits sur leur territoire, et les moines vivaient dans des cellules creusées dans des rochers de grès.

Actuellement, le complexe se compose d’environ 20 monastères creusés dans la roche. Le monastère principal est la laure de Saint-David, située sur le versant nord de la montagne séparant la Géorgie et l’Azerbaïdjan. Deux des 20 grottes contiennent des monastères encore en activité. David Garedja occupe une place particulière dans l’histoire géorgienne et est l’une des principales attractions de la Géorgie. Selon le magazine National Geographic, le complexe du monastère de David Garedja est l’un des endroits les plus sauvages et les plus beaux du monde.

Nuit à Tbilissi

7

Jour 7. Tbilissi - Gori - Ouplistsikhé -Bordjomi - Akhaltsikhé

Conduire vers Gori. Visite de la forteresse de Gori sommet de la colline. Le territoire de Gori a été peuplée depuis le début de l’âge du bronze. Selon les chroniques médiévales géorgiennes, Gori a été fondée par le roi David IV (r. 1089-1125) qui se sont installés des réfugiés de l’Arménie . Cependant, la forteresse de Gori (GorisTsikhé) semble avoir été en usage déjà dans le 7ème siècle, et des preuves archéologiques indiquent l’existence d’une communauté urbaine dans l’Antiquité classique.

Visite de la maison-musée de Joseph Staline. L’exposition contient de nombreuses choses qui appartiennent réellement ou supposément à Staline, y compris certains des meubles de ses bureaux et des cadeaux. La présentation de l’exposition se termine par l’un des douze exemplaires du masque mortuaire de Staline. Devant le musée principal se trouve la maison où Staline est né et a passé les quatre premières années de sa vie. Le musée présente le wagon personnel de Staline. La voiture est utilisée par lui depuis 1941, notamment pour des voyages aux conférences de Téhéran et de Yalta.

Visite de la ville troglodytique d’Ouplistsikhé. Cette ville rocheuse pittoresque fascine par sa vue inhabituelle. Les grottes des cavernes s’ouvrent comme des pores géants sur les rochers, à l’intérieur desquels la vie bouillait autrefois. Il y avait autrefois d’immenses salles majestueuses, des temples, des habitations, reliés entre eux par des couloirs sinueux. Il est difficile de croire que ce travail titanesque grandiose pour créer une ville entière à partir du firmament de pierre est une création de mains humaines. Une fois sur le territoire d’Ouplistsikhé, il y avait environ 700 grottes et structures similaires, et aujourd’hui il y en a environ 150.

Départ pour Bordjomi – l’une des stations balnéaires populaires de Géorgie, qui convient à l’écotourisme et aux vacances en famille. Son emplacement idéal dans les belles montagnes du Petit Caucase attire de nombreux touristes toute l’année avec ses paysages, l’occasion de se détendre et d’améliorer sa santé. Il y a des dizaines de sources minérales à Bordjomi. La source minérale principale est située dans le parc central de Bordjomi.

Visite du parc municipal Bordjomi. Le parc central de Borjomi est un endroit bien entretenu avec beaucoup de végétation, de l’air pur, considéré ici comme un remède, et une atmosphère agréable où les résidents et les invités de la ville aiment se détendre. Central Park a acquis sa renommée grâce à la principale source d’eau chaude minérale de la ville, que tout le monde peut essayer gratuitement. La source est située dans le parc dans un beau pavillon bleu avec un dôme avec une verrière. L’allée principale du parc central s’étend le long de la rivière Bordjomoula qui passe ici, sur laquelle des ponts sont installés, la longueur du parc lui-même est d’environ un kilomètre.

Visite des piscines d’eau minérale naturelle. Les piscines de soufre de Bordjomi sont situées à trois kilomètres de l’entrée du parc de la ville. Les bains à remous eux-mêmes sont trois piscines. Toute l’eau qui entre dans les réservoirs provient de grands robinets, elle est trouble et a une odeur un peu particulière, néanmoins, les procédures d’eau dans la source chaude donnent de la vigueur, et en prime, une promenade dans la pinède. À côté des bains de soufre, il y a des bancs, des douches et un café.

Nuit à Akhaltsikhé

8

Jour 8. Akhaltsikhé - Khertvissi - Vardzia - Tbilissi

Samtskhé-Javakhétie. L’une des régions les plus colorées de Géorgie, préservant soigneusement son riche passé historique, ses monuments architecturaux, sa culture et ses traditions séculaires. Suivant l’histoire de la Géorgie, la région de Samtskhe-Javakheti était l’une des provinces les plus importantes et les plus avancées sur le plan culturel.

Akhaltsikhé, situé sur les rives de la rivière Potskhovi, à une altitude de 1000 m au-dessus du niveau de la mer. Même le nom de la ville parle de son passé militaire : Akhaltsikheé signifie « nouvelle forteresse » en géorgien, et la forteresse Rabati récemment restaurée en est la preuve. Construit au XIIIe siècle, ce bâtiment militaire a beaucoup vu de son vivant. La forteresse a été détruite à plusieurs reprises, souvent assiégée, et a finalement absorbé les traces de diverses cultures et religions.

Visite de la forteresse de Khértvissi, l’une des anciennes forteresses de Géorgie. L’emplacement de la forteresse est dicté par des intérêts commerciaux et militaires, pendant des siècles le long de la rivière Koura, il y avait une route commerciale du Moyen-Orient aux régions du nord. À en juger par les anciennes chroniques, Khértvissi est l’une des premières colonies sur le territoire de la Géorgie, qui a surgi dans les temps anciens, mais a été détruite après l’arrivée d’Alexandre le Grand. L’endroit pittoresque dans lequel il se trouve rend cet endroit encore plus attrayant pour les touristes et les voyageurs.

Visite de la ville troglodyte de Vardzia. La ville rocheuse se compose d’environ 600 grottes d’origine naturelle et artificielle et s’étend le long de la rivière sur environ un kilomètre. Sous le règne de la reine Tamara, l’aménagement de Vardzia en tant que ville forteresse a été abordé à l’échelle de l’État : de nombreuses grottes ont été agrandies et aménagées, l’église de l’Assomption a été construite, qui est devenue plus tard le célèbre monastère rupestre de Vardzia. En vingt ans, une douzaine d’églises supplémentaires, une bibliothèque, des bains ont été construits dans la ville troglodyte, un système d’égouts a été posé et des passages secrets ont été allongés. Actuellement, certaines grottes s’enfoncent profondément dans les rochers sur des dizaines de mètres, et la ville de Vardzia compte huit « étages » de hauteur.

Visite du Palais de Romanov à Likani. Le bâtiment est réalisé dans un style mauresque exotique, qui se distingue par des motifs orientaux, des décorations riches et la différence de chacune des façades. Le palais était un bâtiment important, pour son fonctionnement, la première centrale hydroélectrique de tout l’empire russe a été construite sur la rivière Koura. Le palais a été construit spécifiquement pour le climat chaud et humide de la Géorgie – à l’intérieur, il fait invariablement frais et sec. Après le renversement de l’autocratie, le palais de Likani a continué à servir de résidence d’été à l’élite dirigeante. Parfois, Joseph Staline y passait des soirées d’été.

Visite du Monastère Vert. Monastère Situé au cœur d’une forêt de feuillus, à quelques kilomètres de Borjomi. Ici, à ce jour, il y a un monastère, où les moines prient pour le bien-être du pays et du peuple. Le monastère a été construit par les disciples du célèbre personnage géorgien Grigol Khandztéli – Christopher et Theodore. Il se compose de trois églises basiliques et d’un clocher, où les ornements de l’architecture géorgienne sont bien lus.

Nuit à Tbilissi

9

Jour 9. Tbilissi -Mtkhéta - Tbilissi

Départ pour Mtskhéta. La plus ancienne ville-réserve, dont l’âge d’environ 4000 ans, est considérée comme la Deuxième Jérusalem, un musée de la culture chrétienne. Dans une petite zone entre de petites rues, il garde beaucoup de saints et de lieux de culte. Mtskhéta est en fait le cœur de la civilisation géorgienne, la capitale de la Géorgie avant la fondation de Tbilissi.

Visite du monastère de Djvari – monastère géorgien et temple du 7ème siècle, l’un des chefs-d’œuvre de l’architecture pour la perfection des formes architecturales et le premier site du patrimoine mondial en Géorgie. Djvari (lit. « croix ») est situé au sommet d’une montagne au confluent de la Koura et de l’Aragvi près de Mtskhéta – où, selon des sources historiques (« Conversion de la Géorgie », « Vie des rois de Kartlie »), St Nino a érigé une croix. Le monastère de Jvari est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Visite de la cathédrale de Svétitskhovéli – Le temple, avec quelques modifications qui ont survécu à ce jour, a été construit au début du XIe siècle. C’est l’une des plus grandes cathédrales. L’ancien sanctuaire et centre spirituel de Géorgie a été construit sur le site d’anciennes églises, dont les murs n’ont pas été complètement détruits et ont été conservés en tant qu’éléments architecturaux. Svétitskhovéli conserve les reliques orthodoxes les plus importantes: la tunique du Seigneur, les fonts baptismaux du roi Mirian, une particule des reliques de l’apôtre André le Premier Appelé, la robe du prophète Elia, les reliques des saints rois géorgiens. Le temple Svétitskhovéli est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Visite du monastère de Samtavro. L’histoire du monastère commence au 4ème siècle et est associée à Saint Nino, l’un des saints les plus vénérés de Géorgie. Après son arrivée à Mtskhéta, St. Nino a trouvé un endroit isolé près de la frontière nord de Mtskhéta, où elle s’est installée dans une cabane dans des buissons de mûres (qui a survécu jusqu’à ce jour) et a poursuivi son sermon. Samtavro est particulièrement vénéré par les croyants, car il y a ici des sanctuaires chrétiens – l’icône  de la Mère de Dieu d’iviron, les reliques du roi Mirian et de la reine Nana, les reliques de Saint Chio Mgviméli et de St. Gabrieli Ourgébadzé. Le monastère de Samtavro est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Visite du monastère de Chio-Mgvimé – un ancien monastère fondé au 6ème siècle par le moine Chio, qui a passé ses dernières années dans une grotte profonde située sur le territoire du monastère. D’où vient le nom du monastère – « Chio-Mgvimé », qui en géorgien signifie « Grotte de Chio ». Le premier bâtiment était l’église Saint-Jean-Baptiste. Le monastère devint rapidement la plus grande communauté monastique ; à la fin du VIe siècle, il comptait environ 2 000 moines dans ses rangs. Le monastère a été dévasté et détruit à plusieurs reprises. A la fin du 19ème siècle, Shio-Mgvime a été entièrement rénové. Maintenant, il est actif et attire toujours les pèlerins.

Visite de Château Moukhrani. « Moukhrani » en géorgien signifie « décoré de chênes ». Ce n’est pas seulement l’un des endroits les plus pittoresques de la Géorgie orientale, mais aussi un territoire avec un sol sain et un climat harmonieux. Les maîtres de château prennent l’authenticité de la région comme base et s’efforcent de mettre en valeur le terroir et le caractère des cépages géorgiens uniques. Les vignobles du château sont situés dans des zones spécialement sélectionnées de la région. Le fabuleux palais et les caves à vin, les magnifiques jardins et les vignobles ont fait la renommée mondiale du Château Moukhrani.

Nuit à Tbilissi

10

Jour 10. Tbilissi

Départ pour découvrir la charmante Vieille ville de Tbilissi. Cette historique capitale fut construite et reconstruite des douzaines de fois et pourtant les rues pavées de sa célèbre vielle ville sont toujours là. Les voyageurs peuvent vagabonder à travers les petites allées longées de superbes balcons et dans les rues serpentantes via d’anciennes églises et petites boutiques qui donnent le sentiment de voyager dans le passé.

Visite du  Cathédrale de la Sainte Trinité – la plus haute église de tout Tbilissi et le symbole de la Nouvelle Géorgie. Son dôme doré s’élève de la colline de Sainte-Ilya et est visible de quasiment partout dans la ville. Le superbe édifice fait partie d’un immense complexe qui inclut un monastère, une école de théologie, un hôtel et neuf chapelles (dont cinq souterraines). Considérée pendant longtemps l’un des plus beaux édifices de la ville, la Cathédrale de la Sainte Trinité est construite pour coincider avec les 2.000 ans du christianisme et les 1.500 ans de l’indépendance de l’église géorgienne.  Elle mélange plusieurs styles architecturaux du pays.

Visite de l’eglise de Métékhi – située dans l’un des quartiers les plus historiques de Tbilissi, au sommet d’une superbe falaise où la légende raconte que le saint patron de la ville fut supplicié au VIIIème siècle. Construite au Moyen-Âge, l’eglise de Métékhi comprend trois absides tournées vers l’est et quatre impressionnants pilliers.  Les voyageurs peuvent découvrir le site et cette église historique avant d’explorer son petit jardin caché et de se rendre vers le pont de Métékhi et le monument emblématique construit en l’honneur du roi Vakhtang Gorgassali.

Visit de la forteresse de Narikala, appellée comme ‘‘l’âme et le cœur de la ville’’. Une forteresse construite au VIe siècle sur une colline raide dominant le rivière Koura.  Ancienne citadelle est l’une des structures les plus reconnaissables dans le panorama de la vieille ville de Tbilissi et offre parmi les plus belles vues sur la ville. Narikala est divisée en deux sections avec l’église Saint-Nicolas, construite dans les années 1990, se trouvant au niveau le plus bas. Le monument Kartlis Déda se trouve également à proximité.

Visite des bains sulfureux – datés du 17ème siècle, sont des constructions basses en briques rouges, creusées dans la terre et couronnées de coupoles avec à leur sommet une petite ouverture pour éclairer l’intérieur. Ces bains sont le rendez-vous des habitants de Tbilissi qui viennent profiter du bienfait de ces eaux chaudes sulfureuses qui jaillissent entre 35 et 37°C. Lors de son voyage en Géorgie, Alexandre Dumas en a d’ailleurs profité et écrit : “Le sentiment merveilleux de liberté et du bien-être m’a envahi. Toute ma fatigue s’est envolée et je me suis senti assez fort pour monter la montagne

Visite de Légvtakhévi. Cette partie du vieux Tbilissi se distingue par une architecture paysagère individuelle, tout en se caractérisant par un important patrimoine architectural, historique et culturel. Il y a aussi l’entrée centrale du Jardin botanique de Tbilissi. Depuis la haute terrasse d’observation, située à l’entrée du jardin, vous pouvez voir la gorge de Légvtakhévi, dans laquelle une chute d’eau de 20 mètres tombe d’un rebord de rocher.

Visite de la cathédrale de Sioni – un des plus connus monuments dans la vieille partie de la ville. Le début de sa construction se rapporte vers les V – VI siècles, mais la fin se rapporte vers la première moitié de VII siècle. La Cathédrale est appelée en l’honneur de Sion de Jérusalem. La plus grande chose sacrée de la Géorgie se trouve ici , c’est la croix Sacré de Nino, affirmant le christianisme sur la terre géorgienne. La croix est faite de deux ceps et il est entrelacé, selon la légende, par les cheveux personnels de la sacrée.

Départ pour  monument « L’Histoire de la Géorgie » – une sculpture étourdissante faite par le sculpteur Zourab Tsérétéli se composant d’une tour de 30 mètres de haut qui représente des rois et des reines avec Jésus représenté sur la colonne centrale au-dessous d’eux. Le monument représente les gens et les événements dans l’histoire de la Géorgie, a reflété de certains moments bibliques. La grandeur pure de la sculpture attrape votre œil tout de suite et puisque vous explorez les sculptures détaillées, vous êtes perdu dans un monde de légendes et de mythologie.

Visit du mont de Mtatsminda (mont sacrée) –  c’est là que saint David aurait prêché au VIe siècle. D’ailleurs, la montagne est parfois appelée mont Mamadaviti. La montagne est dominée par la silhouette d’un restaurant prestigieux, récemment réhabilité, et de la tour de la télévision. Tout le quartier qui s’étend entre Roustavéli et la colline se nomme Mtatsminda; c’est un quartier en grande partie du XIXe, charmant, un dédale de petites ruelles ombragées qui montent vers la colline.

Nuit à Tbilissi

11

Jour 11.Départ.

Transfert à l’aéroport et vol retour.

 

 

                                                    Tarif pour une personne $  (US Dollars)

Hébergement         SNGL          DBL        TRPL
Maison d’hôtes          699          549         489
Hôtel  3*          899          669         599
Hotel 3*+          999          749         669
Hôtel  4*          1599          999         789

                                                            

 Ce prix comprend: Transferts, Tous transports terrestres, Hébergement  à Tbilisi (7 nuit), Telavi (2), Akhaltsikhé (1),  Petit déjeuner (10), Les services de guides locaux.

N’est pas compris dans le prix: Billet d’avion.  Repas  et  Boissons  non mentionnés dans le programme.

*Les programmes de circuits sont basés sur notre expérience et les opinions de nos clients complètement différents. Ce sont des circuits semi-finis, dont les programmes  peuvent être facilement refaits. Ajouter ou soustraire un certain nombre de jours d’excursion. Trier ou refaire le jour d’excursion, changer la succession, la durée, les prix …..

Chaque circuit et chaque itinéraire est discuté au moment de la demande. De plus, s’ils le souhaitent, les touristes peuvent modifier le programme d’un circuit déjà réservé et payé. Afin de protéger notre travail et nos droits, nous fournissons des itinéraires exclusifs, des points d’hébergement et de la nourriture, uniquement pour les  acheteurs reels.

 

                                                                      

 

Ujarma fortress
Rustaveli avenue
Ananuri fortress
Jinvali
Gudauri
Kazbegi
Sno fortress
Gergeti church
Kveshi fortress
Tsurtavi fortress
Bolnisi (Katharinenfeld)
Bolnisi's sioni
Elia Bolnisi
Dmanisi antique
Dmanisi
Khornabuji fortress
Ikalto monastery
kakheti
Batonis-cikhe
Telavi
Shumi
Kakheti
Alaverdi Monastery
Gremi komplex
Nekresi monastery
kakheti
Ilya's lake
Kvareli
kinzmarauli
Wine
Wine
khareba tunnel
Khareba vinery
Signagi
Signagi fortress
Bodbe monastery
David Gareji
Goristsikhe Fortress
Uplistsikhe ancient
Borjomi-Kharagauli National Park
Borjomi park
khertvisi fortress
Vardzia
Slesa fortress
Romanov Palace
Green monastery
Mtskheta
Mtskheta
Shiomrvime monastery
Old Tbilisi
Tbilisi
Tbilisi
Tbilisi sea

APPRECIER LE CIRCUIT

There are no reviews yet

Leave a Review

Rating

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.