GONIO

Gonio

Gonio fortesse (Région d’Adjarie)

Cette magnifique forteresse romaine du Ier siècle, remarquablement conservée, contient aujourd’hui une splendide orangeraie développée par les Soviétiques. Ici s’élevait autrefois une ville romaine ; le site possède encore les ruines de bains et de quelques autres bâtiments. La forteresse garde l’embouchure de la rivière Tchorokh qui vient de Turquie ; elle fut fondée sous le nom d’Apsaros par Plinius Secundus.

Au IIe siècle, elle se développait en ville fortifiée, connue notamment pour son théâtre et son hippodrome. Apsaros passa ensuite sous contrôle byzantin ; le nom de Gonio apparaît au XIVe. La forteresse fut prise en 1547 par les Ottomans et perdit sa fonction défensive seulement après la conquête russe de 1878. Selon la tradition, saint Matthieu, l’un des 12 apôtres, serait enterré ici… La forteresse est sur la route entre Batoumi et Sarpi, on peut facilement s’y faire déposer et reprendre une marchroutka ensuite.