IKALTO

Ikalto

le monastère d’Ikalto  (Région de kakhétie)

Gardant une profonde vallée des monts de Gombori, le monastère d’Ikalto est un endroit de paix, entouré de cyprès. C’est ici que se trouvait au Moyen Age l’une des deux plus importantes académies de Géorgie, avec celle de Guélati en Imérétie. Elle fut établie sous le règne de David le Reconstructeur au XIe siècle par le philosophe Arsène Ikaltoéli. Le monastère existe depuis le VIe siècle, quand il fut fondé par Zénon, l’un des 13 pères syriens qui évangélisèrent la Géorgie. Transformée en académie, Ikalto devint un centre majeur de savoir et de sciences. On y enseignait la théologie, la philosophie, la rhétorique, la géographie, la géométrie. On dit que le poète national Chota Roustavéli y étudia. Le complexe fut sévèrement endommagé par les troupes du chah Abbas d’Iran en 1616.

Il se compose aujourd’hui de trois églises et des ruines de l’académie. L’église principale, Khvtaéba, a le mieux traversé les siècles. Elle fut érigée par Zénon et contient sa sépulture, mais sa structure actuelle date des VIIIe et IXe siècles. La coupole en briques fut ajoutée au XIXe. Ses murs furent peints en blanc par les Russes. Entourée de cyprès, au creux des montagnes, elle a une allure calme et majestueuse. On peut voir directement sur sa droite les ruines de l’académie. A l’est de Khvtaéba, la petite église de la Trinité (Saméba), du VIe siècle.