PALAIS D’IRAKLI II

%d0%b4%d0%b2%d0%be%d1%80%d0%b5%d1%86_%d1%86%d0%b0%d1%80%d1%8f_%d0%b8%d1%80%d0%b0%d0%ba%d0%bb%d0%b8%d1%8f_ii

Palais d’Irakli II   (Région de Kakhétie)

C’est l’attraction majeure de Telavi. Ce petit palais de style persan est l’un des rares châteaux de monarques géorgiens intégralement conservé jusqu’à nos jours. Il se trouve dans un site impressionnant, à l’intérieur d’énormes fortifications, avec deux petites églises attenantes et un charmant jardin planté de vigne grimpante. Depuis le palais, par beau temps, se déroule une vue à couper le souffle sur la vallée de l’Alazani et les montagnes du Daguestan.

Le palais fut construit par le roi de Kakhétie Artchil II lorsqu’il transféra sa cour de Grémi en 1672, et fut, depuis, la résidence des rois kakhétiens. Irakli II, dernier grand monarque géorgien y est né et décédé. Le toit plat et l’évidente influence persane dans l’architecture (surtout la décoration extérieure) sont d’autant plus intéressants que le palais est de très petite taille. Le palais se visite et il en vaut la peine : on s’étonnera de sa petitesse, mais la décoration et l’architecture orientales sont fort dépaysantes ; la salle du trône et celle qui a vu naître Irakli II sont des petites merveilles.

A l’extérieur du palais, deux belles petites églises l’église construite par Artchil, à moitié en ruine, et la chapelle d’Irakli II, construite en 1758. Observez les meurtrières dans les murs de la chapelle. Dans l’ensemble du complexe fortifié se trouvent aussi des ruines de bains orientaux ainsi que des bâtiments de l’époque soviétique qui abritent le musée d’Histoire et d’Ethnographie et surtout une étonnante galerie d’art , qui présente une jolie collection d’oeuvres de peintres locaux. Notamment, elle contient des toiles d’Elené Akhvlediani, la plus célèbre peintre de Telavi, l’un des plus illustres membres de l’avant-garde géorgienne des années 1920.