MÉTÉKHI

Metekhi

Métékhi  (La ville de Tbilissi)

C’est au Ve siècle que la première église aurait été construite ici. Selon la tradition, la dépouille de sainte Chouchanik, martyrisée par son époux zoroastrien en 544 parce qu’elle refusait d’abjurer la foi chrétienne, aurait été transféré ici au VIIe siècle. On peut voir la tombe de la sainte dans le diaconicon de l’église (petite salle des reliques au sud de l’abside, selon la tradition orthodoxe).

La date de construction exacte de l’église actuelle reste méconnue ; mais elle prit toute son importance en 1195, quand la reine Tamar y pria avant la bataille de Chamkori. L’église fut détruite en 1235 par les Khorzmiens, envahisseurs perso-turcs. La structure actuelle date essentiellement de 1280, quand elle fut rebâtie par le roi Dimitri II l’Auto sacrifié (Tavdadébouli). Elle fut maintes fois endommagée ensuite, mais la structure du XIIIe reste prédominante.

A la droite de l’église s’élevaient au Moyen Age le palais royal et une forteresse. Métékhi signifie d’ailleurs  » place pour un palais « . C’était là le coeur du royaume géorgien médiéval. L’ensemble fut rasé par les Mongols en 1235. Il fut maintes fois reconstruit et détruit, avant son saccage final en 1795. Dans les années 1970, les autorités soviétiques firent de Métékhi un théâtre ; elle reprit ses fonctions religieuses à la fin des années 1980.