MOTSAMÉTA

Motsameta

Le monastère de Motsaméta est l’autre site grandiose de la région de Koutaïssi, à 6 km de la ville. Plus isolé que Guélati, s’il ne le vaut pas pour l’architecture, son emplacement est littéralement incroyable. Le monastère est perché sur un piton rocheux entouré de montagnes, à la sortie d’une forêt de buis, dans un coude à 70 degrés de la rivière Tskhaltsitélia. Le nom de la rivière signifie littéralement  » l’eau est rouge « . Cette appellation et le monastère lui-même sont directement liés par l’histoire.

Au VIIIsiècle, les Arabes envahissent la région. Le monastère de Motsaméta avait été fondé au VIIe siècle. Les armées arabes y massacrent les habitants, dont les ducs d’Argvéti, les frères David et Konstantiné Mkhéidzé. Les corps des frères sont jetés à la rivière, d’où son nom de  » rouge « . Mais la légende veut que des lions soient allés repêcher les corps pour les remonter jusqu’à l’église. L’ossuaire des martyrs y fut conservé.

L’église actuelle date du XVIIIe siècle et est très influencée par l’architecture catholique, l’intérieur notamment. Littéralement entourée par le précipice, l’église a un emplacement superbe et offre des vues inoubliables sur le canyon. Sur les falaises de l’autre côté de la rivière, en bas, on peut apercevoir des grottes. On dit que c’est de là que les frères martyrs furent jetés à la rivière par les Arabes. Le martyre de David…

Comments

Laisser un commentaire